23 nouvelles recrues, dont quatre francophones ont prêtée serment sur le drapeau de la garde suisse. | Garde Suisse Pontificale/Artymiak
Suisse
23 nouvelles recrues, dont quatre francophones ont prêtée serment sur le drapeau de la garde suisse. | Garde Suisse Pontificale/Artymiak

Garde suisse: 23 nouvelles recrues vont prêter serment

30.04.2019 par Bernard Hallet

Vingt-trois nouveaux gardes suisses prêteront serment le 6 mai 2019, dans la cour interne du Palais apostolique, au Vatican, annonce un communiqué de la Garde suisse le 30 avril 2019.

La prestation de serment se déroulera selon la tradition, dans la cour Saint-Damase du Palais apostolique. Cinq des 23 gardes suisses prêteront serment en français. Cette année les quatre langues nationales sont représentées, deux des nouveaux gardes vont en effet s’engager en romanche.

La main droite levée, trois doigts ouverts, signe de la sainte trinité, et la main gauche posée sur le drapeau qui scellera leur engagement à la Garde suisse, les nouvelles recrues prononceront le serment suivant: “Je jure de servir fidèlement, loyalement et de bonne foi, le Souverain pontife régnant, François, et ses légitimes successeurs; de me dévouer pour eux de toutes mes forces, sacrifiant, si nécessaire, ma vie pour leur défense. J’assume les mêmes devoirs vis-à-vis du Collège des cardinaux durant la vacance du Siège apostolique. Je promets, en outre, au Commandant et aux autres supérieurs, respect, fidélité et obéissance. Je le jure, aussi vrai que Dieu et nos Saints Patrons m’assistent”.

Le Tessin, canton invité

Le canton invité est le canton du Tessin. D’une part chaque école de recrue suit une formation d’un mois auprès de la police cantonale tessinoise, à Isone. D’autre part, des formations dans le domaine de la sécurité sont également organisées dans ce même lieu pour les gardes plus expérimentés. La plus petite armée du monde s’est donc tournée vers le canton italophone.

L’assermentation sera suivie du traditionnel apéritif en présence des familles et proches des nouveaux gardes. Les autorités suisses seront représentées par le conseiller fédéral Ignazio Cassis, par la présidente du Conseil national, Marina Carobbio.

Le président du Conseil des Etats Jean-René Fournier et l’ambassadeur de Suisse près le Saint-Siège, Denis Knobel assisteront également à la cérémonie. L’Eglise en Suisse sera représentée par Mgr Félix Gmür, évêque de Bâle et président de la Conférence des évêques suisses.

“Je jure de servir fidèlement, loyalement et de bonne foi, le Souverain pontife régnant, François, et ses légitimes successeurs […]“

Actuellement les cantons les mieux représentés dans la Garde sont Fribourg avec 14 gardes, le Valais avec 14 gardes, et Argovie avec 10 gardes. Les gardes provenant du Tessin sont au nombre de 7, dont 3 qui prêteront serment.

Les soldats de la garde assurent, entre autres, la protection du Saint-Père et ils l’accompagnent lors de ses voyages apostoliques. Ils surveillent les entrées de la cité du Vatican, protègent le collège cardinalice lors de la vacance du siège apostolique et assurent la prestation des services d’ordre et d’honneur.

La date du 6 mai commémore le sacrifice héroïque des 147 gardes suisses qui, lors du Sac de Rome en 1527, ont sauvé la vie du pape Clément VII au prix de leur propre vie. Des 189 gardes suisses au matin du 6 mai, seuls 42 survécurent. (cath.ch/com/bh)


23 nouvelles recrues, dont quatre francophones ont prêtée serment sur le drapeau de la garde suisse. | Garde Suisse Pontificale/Artymiak

Rome: 23 nouveaux gardes suisses ont prêté serment    

La prestation de serment des gardes suisses. (Photo: Artymiak / Garde Suisse Pontificale)

Les gardes suisses, “témoins de la foi”

Actualités ›