International

Indonésie: L'agresseur du prêtre inspiré par le meurtre du Père Hamel

La police indonésienne a déterminé que l’adolescent qui a tenté d’assassiner un prêtre catholique, le 28 août 2016, dans le nord du pays, avait été inspiré par le meurtre du Père Jacques Hamel, le 26 juillet, dans le nord-ouest de la France.

Les enquêteurs ont également découvert que le musulman de 17 ans s’était «auto-radicalisé» et qu’il n’avait pas été aidé par un réseau terroriste, rapporte le 31 août l’agence Reuters.

Il a tenté de se faire exploser pendant la messe, dans l’église catholique St. Joseph de Medan, la capitale de la province de Sumatra du Nord. Mais le dispositif d’explosion de l’apprenti terroriste, qui avait appris sur internet à fabriquer une bombe, n’a pas fonctionné. Après avoir blessé le curé à l’arme blanche, il a été maîtrisé par les paroissiens. Le prêtre et l’agresseur ont été légèrement blessés.

Fascination pour al-Baghdadi

Les policiers ont trouvé dans le sac de l’islamiste une hache, un drapeau du groupe terroriste Etat islamique (EI) et un billet affirmant «j’aime al-Baghdadi» (le chef de l’EI). La police nationale a confirmé qu’il s’agissait d’un phénomène de «loup solitaire», le jeune homme s’étant radicalisé sur internet. Il a été démontré qu’il avait voulu imiter l’attentat contre le prêtre français à St-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen. S’il n’a pas eu de relations directes avec un réseau terroriste, l’adolescent était néanmoins en contact avec un compatriote indonésien parti faire le djihad à Raqqa, en Syrie.

Des informations tirées de son téléphone portable ont permis de constater qu’il était obsédé par la figure d’Abou Bakr al-Baghdadi.

Les autorités indonésiennes ont indiqué que des centaines de sympathisants de l’EI résidaient dans le pays, qui compte le plus grand nombre de musulmans au monde.

L’Indonésie a été pour la première fois victime du terrorisme de Daech en janvier 2016, lors d’une attaque à la bombe et à l’arme à feu qui a provoqué la mort de 7 personnes, à Djakarta, la capitale. (cath.ch-apic/reut/arch/rz)

Le procès de béatification du Père Hamel, assassiné par des djihadistes dans son église, devrait aller vite
2 septembre 2016 | 11:33
par Raphaël Zbinden
Etat islamique (126), Indonésie (48), Rouen (15), Terrorisme (198)
Partagez!