International

Irak: Libération des quatre otages de SOS Chrétiens d'Orient

Les trois Français et leur traducteur irakien membres de l’ONG SOS Chrétiens d’Orient ont été libérés. La présidence française l’a annoncé dans un communiqué dans la soirée du 26 mars 2020. Les quatre hommes étaient portés disparus depuis le 20 janvier, sans que l’on connaisse vraiment l’identité et les motifs de leurs ravisseurs.

L’information officielle n’apporte pas d’information sur les circonstances de l’enlèvement et de la libération des quatre employés de  SOS chrétiens d’Orient. «La France a déployé tous ses efforts pour parvenir à ce dénouement. Le président de la République exprime sa gratitude aux autorités irakiennes pour leur coopération», indique succinctement le communiqué.

Dans un message sur son compte Twitter, l’association se réjouit de la libération de ses  collaborateurs et «remercie vivement les autorités françaises pour leur travail ainsi que les autorités irakiennes«. La semaine dernière, elle avait encore indiqué être sans nouvelle de ses quatre membres portés disparus, sans message, ni revendication.

Les quatre hommes, les Français Antoine Brochon, Julien Dittmar, Alexandre Goodarzy et l’Irakien Tariq Mattoka, avaient disparu le 20 janvier près de l’ambassade de France, dans le centre-ville de Bagdad. Durant cette période la capitale irakienne était en proie à des manifestations depuis plusieurs mois, contre le gouvernement et l’influence de l’Iran, et contre la présence de troupes américaines en Irak après la mort du général iranien Qassem Soleimani, tué à Badgad début janvier dans une attaque de drone américain. (cath.ch/ag/mp)

Manifestation du 25 octobre 2019 à Bagdad | wikimedia commons FPP CC BY-SA 4.0
27 mars 2020 | 09:52
par Maurice Page
Partagez!