Mgr Charles Morerod a rappelé que Jésus était mort pour chacun de nous (Photo:Raphaël Zbinden)
Suisse
Mgr Charles Morerod a rappelé que Jésus était mort pour chacun de nous (Photo:Raphaël Zbinden)

"Jésus est mort pour vous aussi", rappelle Mgr Morerod à des prisonniers

17.04.2017 par Raphaël Zbinden

“Jésus est mort pour vous aussi “, a assuré Mgr Charles Morerod aux détenus de la prison de Gorgier, dans le canton de Neuchâtel. L’évêque de Lausanne, Genève et Fribourg (LGF) a choisi de prononcer son homélie de Pâques du 16 avril 2017 dans cet établissement pénitentiaire.

“Votre prison est physiquement autour de vous et vous empêche de sortir, mais une autre partie de votre prison c’est vous-mêmes […]”, a soutenu l’évêque. A l’occasion de la fête de la résurrection du Christ, il a rappelé que beaucoup de personnes “en principe libres” étaient en fait “prisonnières de leur prison intérieure”. Il a ainsi enjoint les détenus à profiter de leur période d’emprisonnement pour lire la Bible et “découvrir la vraie liberté”.

L’exemple de Marie-Madeleine

L’évêque a souligné que Jésus était mort pour chacun de nous. “Si vous voulez vous voir dans la lumière plus juste, regardez l’amour que Dieu montre à chacun de vous, à chacun de nous”, a-t-il lancé. Il a illustré cet aspect avec l’exemple de Marie-Madeleine, qui veut retrouver Jésus parce qu’il lui a montré qu’elle avait beaucoup plus de valeur que ce que tout le monde pensait. “On voit comment des gens qui ont reçu le pardon de Jésus ont vu leur vie changée par l’amour de Dieu. Et cela est offert à tous, donc à nous aussi!”, a relevé Mgr Morerod.

La figure de Marie-Madeleine, à côté de celle des apôtres Pierre et Jean, a également été évoquée dans l’homélie pascale de Mgr Jean-Marie Lovey, évêque de Sion. Il a encouragé les fidèles à perpétuer, avec le même élan que ces témoins de la résurrection, “l’Alléluia de Pâques”.

Plonger dans les profondeurs du monde

Dans son homélie du 16 avril, Mgr Alain de Raemy, évêque auxiliaire de LGF, a exhorté les chrétiens à ne pas avoir “peur” de leur baptême. Comparant le Livre de l’Exode aux Evangiles, il a souligné qu’avec Moïse, le peuple sauvé l’a été “sans se mouiller”. Mais avec Jésus, les disciples sont appelés à entrer dans sa mort par le baptême. “Cest comme si Jésus ne voulait plus rien nous épargner”, a insisté le prélat. Le baptême nous fait ainsi vivre “le vrai progrès: celui qui nous fait passer d’une simple attitude de lavage à distance, chimique et aseptisé, à une plongée dans les eaux profondes de ce monde, mais avec un amour que rien ne peut noyer”. Et l’évêque auxiliaire de conclure: “N’ayons pas peur de nous mouiller!” (cath.ch/com/rz)


La pédophilie peut marquer à vie (Photo: Kristy/Flickr/CC BY-NC 2.0)

Pérou: un prêtre espagnol mis en détention pour abus sexuels sur mineurs

Prison de Champ-Dollon, dans le canton de Genève. (Photo: Keystone)

Champ-Dollon

Actualités ›