Suisse

La Bible et les saints pour marquer les sièges des églises

Mettre des noms de saints ou des citations bibliques: coronavirus oblige, le marquage des places disponibles dans les églises, catholiques ou protestantes, a conduit à une belle créativité. Exemples dans des églises du canton de Vaud.

Le covid génère aussi de belles histoires. A la paroisse Notre-Dame de Grâce à Orbe (VD), tout commence, au printemps 2020, avec l’annonce de la réduction du nombre de places dans l’église. Réflexion intense dans la paroisse. Comment marquer les places disponibles dans les bancs? Le curé Jean-Luc Martin ne veut pas de rubans rouge et blanc, inesthétiques, ou de panneaux verts et rouges: «Pas d’église barricadée!», est le mot d’ordre. L’assistante pastorale Fabienne Baseia, créative, propose alors d’«habiller» les bancs disponibles avec des portraits de saints et de saintes.

Les bancs de l’église Notre-Dame des Grâces à Orbe portent des figures de saints et saintes (VD) | © Bernard Litzler

«Nous en avons choisi une vingtaine qui s’adressent à tous. Certains ont été doublés ou triplés pour en avoir suffisamment. Et ainsi, les gens savent où s’asseoir. ça fait presqu’une année que ça dure», s’émerveille-t-elle. Les fidèles apprécient, trouvant l’idée sympathique. «En choisissant, j’ai même trouvé des saints que je ne connaissais pas, avoue Fabienne. Par exemple saint Guidon d’Andelecht ou saint Thomas More. Et nous n’avons pas oublié la bienheureuse Loyse de Savoie, qui est venue à Orbe après son veuvage pour vivre dans un couvent de clarisses». L’église possède d’ailleurs des reliques de la bienheureuse.

D’Orbe au Brésil

A Orbe, les panneaux sont toujours en place. Et ils ont fait des émules. Un membre actif de la communauté urbigène, Gabriel Ribeiro, d’origine brésilienne, a «exporté» l’idée à Fortaleza, au Brésil. Les saints ne sont pas tous les mêmes qu’à Orbe, mais les sièges sont pareillement marqués.

Xavier Dubus, membre du Conseil de communauté à Morge (VD) | DR

L’histoire aurait pu s’arrêter là. Mais elle a également essaimé en Suisse. Xavier Dubus, chef de projet sur un chantier, vient travailler à Orbe. Ce père de famille morgien profite d’une pause de midi pour se recueillir à Notre Dame de Grâce. Il découvre, intéressé, la manière dont les bancs libres sont marqués par les affichettes des saints.

«Comme je suis membre du Conseil de communauté à Morges, j’ai proposé de reprendre cette idée, raconte-t-il.» La paroisse des bords du Léman adopte la proposition. «Nous avons changé les noms des saints…», indique Xavier Dubus. A l’instar de la communauté d’Orbe, la recherche est intense. De grandes figures de l’Eglise sont retenues: la Vierge Marie, les saints Pierre et Paul, Padre Pio, Jean-Paul II. Et d’autres moins connus: Benoît Labre, le saint vagabond, ou sainte Rita, pour les causes désespérées.

Jean Bosco, Nicolas de Flüe

A l’église de Morges, pas de bancs, mais des sièges mobiles qui ont été réduits à 50, pandémie oblige. Le visiteur, fidèle ou de passage, peut donc choisir où s’asseoir, en fonction du saint figurant sur le dossier de son siège. L’invitation, comme à Orbe, est claire: «A cette place et avec vous, saint Jean Bosco prie pour les éducateurs et les enseignants», par exemple. Ou «Saint François d’Assise prie pour la Création», «saint Nicolas de Flue prie pour la Suisse», «La Sainte Famille prie pour les familles» et ainsi de suite.

Entre autres saints, saint Jean Bosco figure en bonne place dans l’église de Morges | © Bernard Litzler

La gamme est vaste. On y trouve sainte Thérèse, saint Jean-Marie Vianney, sans oublier le patron de la paroisse, saint François de Sales. «Les paroissiens sont contents, constate Xavier Dubus. Ils regardent et choisissent leur place en fonction d’une sainte ou d’un saint. Mes filles de quatre ans et deux ans et demi reconnaissent même les saints dans l’église.» Le conseil de communauté prévoit de compléter tout cela et de faire des rotations. «Peut-être en ajoutant une citation de telle ou telle figure de sainteté…».

Prendre place

Autre église, autre habitude. A Concise, sur les bords du lac de Neuchâtel, le pasteur Samuel Gabrieli, a habillé les places disponibles à l’aide de citations bibliques. Des textes positifs et stimulants. «Avec amour, je vous conduis vous rafraîchir aux sources» (Esaïe 49, 10), «Le Seigneur ton Dieu est avec toi. Il rayonne de bonheur à cause de toi, son amour te donne une vie nouvelle» (Sophonie 3, 17), etc.

Le pasteur Samuel Gabrieli, à Concise, a habillé les places avec des citations de la Bible | © Bernard Litzler

L’exposition de ces marqueurs bibliques a duré quelques semaines, au printemps 2020. Le pasteur Gabrieli les a conservés et, stimulé, a décidé de les réinstaller récemment. Avec un changement toutefois: «Je vais les placer sur les bancs face aux paroissiens pour qu’ils les voient durant le culte, confie-t-il. Avant, ils s’asseyaient à l’endroit marqué, mais la citation était masquée par leur dos. Maintenant, ils l’auront en face».

La belle église de Concise, de facture romane, est donc égayée par les panneaux bleu ciel que le pasteur Gabrieli a pris soin de remettre. Prendre sa place dans l’église a donc revêtu une signification différente, dans le Pays de Vaud comme au-delà des mers. Il n’y a pas que le virus qui soit contagieux… (cath.ch/bl)

A l'église Saint-François de Sales, à Morges (VD), chaque chaise porte la figure d'un saint | © Bernard Litzler
22 février 2021 | 12:13
par Bernard Litzler
Bible (104), Eglise (84), saints (15), Vaud (94)
Partagez!