Suisse

La foi en mots: AUDACE

L’audace a conduit Eve-Marie Koehler sur une voie surprenante. D’abord avocate en officialité, elle tente le tout pour le tout lorsqu’émerge l’appel à s’engager auprès des enfants à haut potentiel: elle fonde en 2008 l’école Germaine de Staël, aujourd’hui établie à Etoy (VD).

Un choix audacieux qui va porter du fruit. En 2016, elle est nommée femme entrepreneure de l’année. Elle dirige aujourd’hui une école qui accueille une cinquantaine d’enfants et treize enseignants. Portrait.

La foi en mots: AUDACE

L'audace a conduit Eve-Marie Koehler sur une voie surprenante. D'abord avocate en officialité, elle tente le tout pour le tout lorsqu'émerge l'appel à s'engager auprès des enfants HP: elle fonde en 2008 l'école Germaine de Staël, aujourd'hui établie à Etoy (VD).

Gepostet von Cath.ch am Montag, 20. Juli 2020

Une parole maladroite

L’élément déclencheur de cette aventure: une parole maladroite. Alors qu’elle redécouvre le haut potentiel, Eve-Marie Koehler discute de la souffrance de ces élèves avec une enseignante expérimentée. Lasse, cette dernière lui lance: «S’il fallait s’occuper de tous les élèves différents, on ne s’en sortirait jamais». «Comment peut-on baisser les bras pareillement», s’insurge Eve-Marie Koehler. Elle entreprend une formation autour du haut potentiel à Paris. Au terme de ce parcours académique, des écoles privées la sollicitent pour accompagner les élèves HP. Une année plus tard, elle fonde l’école Germaine de Staël. D’abord située à Aubonne, elle se trouve aujourd’hui à Etoy.  

Série «La foi en mots»

Patience, miséricorde, conversion, fidélité, douceur, courage: l’univers lexical de la foi est d’une richesse inépuisable. cath.ch fait de ces mots un prisme pour dresser le portrait de différentes personnes dont le parcours de vie éclaire une facette particulière de la spiritualité chrétienne.

Eve-Marie Koehler, fondatrice et directrice de l'école Germaine de Staël à Etoy | © Pierre Pistoletti
21 juillet 2020 | 16:30
par Pierre Pistoletti
Partagez!