Le pape François a demandé pardon pour les scandales, à Rome et au Vatican (Photo:Keystone)
Vatican
Le pape François a demandé pardon pour les scandales, à Rome et au Vatican (Photo:Keystone)

La protection des mineurs, une "priorité fondamentale pour l'Eglise", affirme Greg Burke

23.11.2018 par I.Media

La convocation du pape adressée à l’ensemble des présidents des conférences épiscopales du monde pour aborder la question des abus sexuels du 21 au 24 février 2019 est “sans précédent”, a relevé Greg Burke, directeur du Bureau de presse du Saint-Siège, le 23 novembre 2018.

“Le pape François veut que les responsables de l’Eglise aient une pleine compréhension de l’impact dévastateur que les abus sexuels par des membres du clergé ont sur les victimes”, a déclaré Greg Burke, Selon lui, cette convocation révèle que le pape a fait de la protection des mineurs une “priorité fondamentale pour l’Eglise”.

Cette rencontre, a poursuivi le directeur du Bureau de presse, vise ainsi à “protéger du danger les enfants à travers le monde”. C’est pourquoi, a-t-il précisé, “le pape François veut que les responsables de l’Eglise aient une pleine compréhension de l’impact dévastateur que les abus sexuels par des membres du clergé ont sur les victimes”.

Cette rencontre est “d’abord” pour les évêques, a détaillé Greg Burke, car “ils ont une grande part de responsabilité dans ce problème grave”. Toutefois, a-t-il ajouté, des hommes et femmes laïcs apporteront leur “contribution”, en particulier pour mettre en évidence “ce qui doit être fait afin d’assurer la transparence et la responsabilisation”.

Implication de femmes laïques dans la préparation

Ces déclarations de Greg Burke font suite à un communiqué du Saint-Siège, indiquant que le pape François avait désigné les organisateurs de la rencontre. Sont ainsi chargé de cette mission: le cardinal Blase Cupich, archevêque de Chicago (Etats-Unis); le cardinal Oswald Gracias, archevêque de Bombay (Inde); Mgr Charles Scicluna, archevêque de Malte, secrétaire-adjoint de la Congrégation pour la doctrine de la foi et expert de ces questions; le Père Hans Zollner, président du Centre pour la protection des mineurs de l’Université grégorienne et membre de la Commission pontificale pour la protection des mineurs (CPPM).

Outre ces quatre prêtres, indique le communiqué, deux femmes laïques seront également impliquées dans les travaux de préparation: Gabriella Gambino et Linda Ghisoni, toutes deux sous-secrétaires du Dicastère pour les laïcs, la famille et la vie. La CPPM participera également à la préparation de même que des victimes d’abus commis par des membres du clergé.

Selon le communiqué du Vatican, François participera à la rencontre. Outre le pape et les présidents des conférences épiscopales, assisteront: les supérieurs des Eglises catholiques orientales; les supérieurs de la Secrétairerie d’Etat; les préfets des Congrégations pour la doctrine de la foi, pour les Eglises Orientales, pour les évêques, pour l’Evangélisation des peuples, pour le clergé et pour les instituts de vie consacré. Seront également présents le préfet du Dicastère pour les laïcs, la famille et la vie ainsi que des représentants de l’Union des supérieurs généraux et de l’Union internationale des supérieures générales. (cath.ch/imedia/xln/gr)


Mgr Stanislaw Gadecki s'est excusé au nom des évêques polonais (capture d'écran YouTube)

Les évêques polonais admettent des négligences face aux abus

La théologienne allemande Doris Wagner a été membre de "Das Werk" | capture d'écran youtube

Le Vatican rend un non-lieu contre un prêtre accusé de harcèlement sexuel

Actualités ›