2021 a vu la rencontre historique entre le pape François et l'ayatollah irakien Ali al-Sistani | © KEYSTONE/Ayatollah Sistani's Media Office
Vatican

L'année 2021 du Vatican en chiffres

L’année 2021 s’achève. L’agence I.MEDIA propose de revenir en neuf chiffres sur les actualités marquantes.

Nouveaux cardinaux: 0

Pour la première fois depuis 2014, le pape François n’a pas convoqué de consistoire cette année. Pourtant, le collège électeur a atteint la limite symbolique des 120 cardinaux depuis les 80 ans – date à partir de laquelle un cardinal ne peut plus participer à un conclave – de l’Italien Angelo Scola, le 7 novembre dernier. Fixée par Paul VI en 1975 comme étant la limite maximale théorique du collège électeur, ce seuil est finalement devenu un minimum depuis une vingtaine d’années.

Il est donc fort probable que le pape François convoque un consistoire en début d’année 2022 pour augmenter le nombre de cardinaux électeurs. Il devrait plausiblement avoir lieu avant le Carême qui débutera cette année le 2 mars. Sans consistoire, le collège électeur passerait automatiquement à 110 cardinaux à la fin de 2022, dix cardinaux étant amenés à fêter leur 80e anniversaire cette année.

Canonisation: 1

Fortement ralenti depuis le début de la pandémie, le rythme des canonisations et béatifications n’a pas encore repris en 2021. 2020 avait été la première année depuis 27 ans sans canonisation: cette année, seule la bienheureuse italienne Margherita di Città di Castello (1287-1320) a pu être proclamée sainte de façon «équipollente». Un terme technique signifiant que dans certains cas – souvent pour des causes très anciennes – le pape reconnaît immédiatement le culte préexistant du saint et se passe donc d’une célébration.

Cependant, la longue file des «saints en attente» devrait rétrécir en 2022. En effet, sept bienheureux seront canonisés officiellement le 15 mai. Parmi ceux-ci, on retrouve les Français César de Bus et Charles de Foucauld. Les autres futurs saints sont un Indien et quatre Italiens.

Voyages du pape à l’étranger: 3

Après être resté «bloqué» au Vatican en 2020 en raison de la pandémie, le pape François a quitté les frontières italiennes à trois reprises en 2021, se rendant dans cinq pays: l’Irak, la Hongrie, la Slovaquie, Chypre et la Grèce.

En s’envolant le 5 mars pour l’Irak, le pape François est devenu le premier pontife de l’histoire à fouler le sol de ce pays. Son voyage de quatre jours a été marqué notamment par sa rencontre avec une des plus grandes autorités chiites, l’ayatollah Ali al-Sistani. Six mois plus tard, François s’est rendu à Budapest, le 12 septembre, pour clôturer le Congrès eucharistique, puis en Slovaquie, d’où il est reparti pour Rome le 15 septembre. Il a enfin effectué un dernier voyage du 2 au 6 décembre à Chypre et en Grèce. Un déplacement centré autour de la question migratoire et des relations avec les orthodoxes.

Nominations de femmes à des postes importants: 6

2021 a été l’année du pontificat de François la plus riche en termes de nominations de femmes à des postes à hautes responsabilités au Vatican. Tout d’abord, il a nommé Sœur Nathalie Becquart sous-secrétaire du Synode des évêques, donnant pour la première fois la possibilité à une femme de voter lors d’un synode. Il y a aussi eu la nomination historique de la première femme secrétaire d’un dicastère de la Curie romaine en la personne de Sœur Alessandra Smerilli – ad interim cependant – au Dicastère pour le service du développement humain intégral.

Nathalie Bécquart, sous-secrétaire du Synode des évêques au Vatican | © Pierre Pistoletti

En novembre, la nomination de Sœur Raffaella Petrini, nommée secrétaire générale du Gouvernorat de l’État de la Cité du Vatican en novembre 2021, en a fait la première femme «numéro 2» de l’administration de l’État, à un poste généralement occupé par un évêque. Parmi les autres nominations importantes, on retiendra celle de Catia Summaria comme Promoteur de justice de la Cour d’Appel de la Cité du Vatican, de Soeur Nuria Calduch-Benages comme secrétaire de la Commission biblique pontificale ou bien celle de Charlotte Kreuter-Kirchhof comme vice-coordinatrice du Conseil pour l’économie.

Motu proprio: 8

Cette année, le pape François a promulgué 8 motu proprio (décret signé par le pape lui-même) sur plusieurs sujets, allant des finances à la spiritualité. Selon les données d’I.MEDIA, le pape argentin a décrété en moyenne environ 5 motu proprio par an depuis son élection en 2013, ce qui en fait le pontife le plus prolifique en la matière depuis le début du XXe siècle.

Un des plus importants motu proprio promulgué par le pape cette année a été Traditionis custodes, publié le 16 juillet. Afin d’assurer l’unité de l’Église, le pontife y limite la possibilité de célébrer dans la forme extraordinaire du rite romain – la forme préconciliaire. Un autre motu proprio important est celui du 30 avril, qui autorise la justice laïque du Vatican à juger cardinaux et évêques, ouvrant la porte au jugement du cardinal Angelo Becciu, impliqué dans le procès sur l’immeuble de Londres qui a débuté en juillet. Enfin, le Livre IV du Droit canonique – portant sur les peines – a été réécrit et prend désormais en compte les cas d’abus sur mineurs.

Jours d’hospitalisation: 10

Le pape François a passé 10 jours à la polyclinique Gemelli à Rome pour une opération planifiée du côlon. Opéré le 4 juillet 2021 à cause d’une sténose diverticulaire symptomatique du côlon, il est sorti de l’hôpital le 14 juillet, après de 10 jours de convalescence. L’opération a nécessité une anesthésie générale et, comme confié par le pontife dans un entretien à une radio espagnole, a consisté à lui enlever «33 centimètres d’intestin».

Bien qu’il soit devenu cette année le douzième pape le plus âgé de l’histoire, le pontife argentin a entrepris deux voyages à l’étranger depuis son opération. Le docteur et journaliste argentin Nelson Castro, qui a écrit un livre sur la santé des papes, a assuré que son compatriote était très bien physiquement lors de leur rencontre en octobre dernier.

Accusés: 10

Après 4 ans d’enquête, le Tribunal de la Cité du Vatican a ouvert en juillet le grand procès sur l’affaire de l’immeuble de Londres, une procédure portant sur des investissements financiers irréguliers faits par la Secrétairerie d’État. En tout, dix personnes ont été convoquées par la justice pour leur participation présumée à l’affaire, notamment le cardinal Angelo Becciu, ancien bras droit du pontife à la Secrétairerie d’État. C’est la première fois qu’un cardinal est jugé par la justice civile vaticane.

Le cardinal Becciu fait face à de nombreuses accusations | © Bernard Hallet

Les autres accusés sont des membres de la Secrétairerie d’État, des banquiers, et des membres de l’Autorité d’information financière, ainsi qu’une femme, Cecilia Marogna. Pour l’instant il y a eu cinq audiences mais le procès en est encore à un stade procédural. D’ailleurs, quatre des dix accusés ont été retirés de la procédure pour être interrogés par le Promoteur de justice. Ils pourraient réintégrer le procès en 2022.

Cardinaux qui ont eu le Covid-19: 13

Le Covid-19 a atteint un bon nombre de hauts-prélats de l’Église en 2021. Au moins 13 d’entre eux ont attrapé le Covid-19, faisant passer le nombre de cardinaux atteints par le coronavirus à 22 depuis le début de la pandémie.

Parmi ces 13, 11 étaient cardinaux électeurs. Trois sont décédés des suites de la maladie, dont un électeur. Il s’agit du cardinal brésilien Eusebio Oscar Scheid, du cardinal vénézuélien Jorge Urosa Savino et du cardinal brésilien José Freire Falcao. Pendant toute l’année, le pape François a soutenu et encouragé les vaccins contre le Covid-19 à plusieurs reprises, déclarant même que se faire vacciner était un «acte d’amour».

Catéchèses du mercredi: 41

Cette année le pape François a effectué 41 catéchèses lors de ses audiences générales du mercredi matin. Des audiences qui ont réservé quelques surprises: par exemple en juin 2021, lorsque Spiderman était venu rencontrer le pontife; ou en octobre 2021, quand un jeune garçon handicapé était monté sur la scène pour récupérer le zucchetto – la calotte blanche – que portait le pape sur sa tête. 

Les catéchèses du pape François, effectuées devant des milliers de pèlerins présents au Vatican ou en ligne, ont porté sur plusieurs thèmes: sur la prière, un cycle de réflexion commencé en octobre 2020 et poursuivi jusqu’en juin 2021; puis sur la Lettre de l’apôtre Paul aux Galates, cycle terminé en novembre 2021. Le pape a ensuite commencé un cycle sur saint Joseph qui est toujours en cours. (cath.ch/imedia/ic/rz)

2021 a vu la rencontre historique entre le pape François et l'ayatollah irakien Ali al-Sistani | © KEYSTONE/Ayatollah Sistani's Media Office
27 décembre 2021 | 11:43
par I.MEDIA
Partagez!