Vatican

Le cardinal Turkson souhaite une meilleure prise en considération de l'autisme

Un «engagement plus important est nécessaire» afin de mieux prendre en considération les besoins des personnes autistes, selon le cardinal Peter Turkson. Dans son message publié à l»«occasion de la 11e Journée mondiale de la sensibilisation à l»«autisme, le préfet du dicastère pour le service du développement humain intégral a lancé cet appel afin de répondre à cette tendance «qui semble avoir pris un caractère d»«urgence».

On estime qu»«un enfant sur 160 est touché par l»«autisme, a indiqué le préfet du dicastère. Un phénomène en constante augmentation ces cinquante dernières années. Bien qu’il existe de nombreuses lois, nationales et internationales, a reconnu le cardinal Turkson, «elles sont encore mal appliquées».

Les personnes touchées par ces troubles sont confrontées aux difficultés de leur condition, a rappelé le prélat. Mais elle sont aussi handicapées par les «limites» de la société, les privant de pouvoir vivre au maximum de leurs possibilités. Les manifestations de détresse et les appels à l’aide des familles doivent également être entendus, a-t-il poursuivi, et «transformés en actions et activités concrètes et appropriées».

Les familles des personnes autistes sont admirables

Les familles des personnes atteintes de ces troubles «méritent une grande admiration», a en effet assuré le cardinal ghanéen. En acceptant cette épreuve avec amour, elles offrent des témoignages extraordinaires. Comme cette maladie affecte toute la famille – parents et autres enfants –, il est essentiel de se tenir activement à leurs côtés. Il faut donc, selon lui, «construire une alliance solide entre les secteurs sanitaires, socio-sanitaires et de l’éducation». (cath.ch/imdia/pad/gr)

Le cardinal Peter Turkson ne veut qu'aucun malade soit abandonné | © Raphaël Zbinden
2 avril 2018 | 15:46
par Grégory Roth
Partagez!