Vatican

Le covid-19: un défi financier pour le Vatican, selon le cardinal Marx

Le coronavirus «représente un grand défi financier» pour le Vatican et l’Eglise en Allemagne, a déclaré le cardinal Reinhard Marx, coordinateur du Conseil pour l’économie et archevêque de Munich et Fresing, dans un entretien accordé à l’agence KNA et publié sur le site allemand MK-Online le 9 avril 2020. Cependant, le cardinal allemand n’envisage pas une faillite.

Interrogé par la presse allemande à quelques jours de la fête de Pâques, le cardinal Marx s’est exprimé sur les conséquences du coronavirus dans son pays et au Vatican. «Le coronavirus doit aiguiser nos yeux à voir ce qui est important», a-t-il expliqué.

Pour l’Eglise en Allemagne ainsi que pour le Saint-Siège, le coronavirus représente un grand défi financier. «La perte de revenus sera probablement importante, prévient-il, cela peut avoir des conséquences sur les institutions ecclésiastiques».

Cependant, le Vatican ne devrait selon lui pas craindre une faillite. Mais, rappelle-t-il, l’Eglise «ne peut pas s’endetter ou lever des impôts comme le fait l’Etat», et il faudra donc tirer des leçons de la crise et redéfinir les priorités.

L’Eglise ne peut pas se replier

«Cette crise montre que le capitalisme déchaîné n’est pas la voie à suivre», explique coordinateur du Conseil pour l’économie. «Nous devons maintenant faire face à ses conséquences sociales, politiques et écologiques et réfléchir à un nouvel ordre véritablement durable qui profite autant que possible à tous».

Pour l’Eglise, ce changement signifie qu’elle ne peut «pas se replier sur un passé de musée», analyse l’archevêque de Munich, rappelant que le pape François critique souvent une Eglise trop autocentrée. «Nous devons nous demander pourquoi nous nous accrochons parfois autant à de vieilles idées et traditions qui n’ont rien à dire aujourd’hui».

Membre du ‘C6’ – le groupe de cardinaux en charge avec le pape François de la rédaction de la nouvelle constitution apostolique – le cardinal Marx déclare que les réunions sur le sujet ont été annulées. »Nous supposons qu’elles reprendront en juin», affirme-t-il. (cath.ch/imedia/cd/bh)

La situation est difficile mais le Vatican ne craint pas la faillite, explique le cardinal Marx | © Maurice Page
10 avril 2020 | 11:28
par I.MEDIA
Coronavirus (385), Finances (94), Reinhard Marx (23), Vatican (393)
Partagez!