Suisse

Le nonce apostolique Thomas Gullickson quitte la Suisse

Le nonce apostolique Mgr Thomas Gullickson, basé à Berne, aurait reçu, le 16 octobre 2020, la nouvelle du pape François qui accepte sa demande et le libère du service diplomatique. L’Américain prévoit, selon son blog personnel, de retourner dans son Etat d’origine, le Dakota du Sud.

Par Raphael Rauch, kath.ch / Traduction et adaptation: Grégory Roth, cath.ch

D’ici fin 2020, des événements importants attendent encore le nonce. Le cardinal et secrétaire d’État Pietro Parolin arrivera en Suisse le 7 novembre 2020, pour le centenaire des relations diplomatiques entre la Suisse et le Saint-Siège, à moins que la pandémie ne l’oblige à annuler ce voyage diplomatique. Le programme prévoit des passages à Lugano, Einsiedeln et Fribourg. Le cardinal Parolin rencontrera le conseiller fédéral Ignazio Cassis. Une autre date a été fixée: samedi 21 novembre, Gullickson est attendu par l’association «Pro Ecclesia» à Lucerne.

Qui va devenir évêque de Coire?

Durant sa mission en Suisse, le nonce a mentionné à plusieurs reprises l’élection d’un évêque titulaire à Coire. Mgr Thomas Gullickson a envoyé à Rome une liste de cinq candidats. La retraite du nonce à la fin de l’année ne signifie pas pour autant que l’élection du nouvel évêque de Coire aura lieu d’ici-là.

Il appartient maintenant au pape François de désigner trois candidats. Ceux-ci ne correspondront pas nécessairement à la liste établie par le nonce. Le chapitre de la cathédrale de Coire élira ensuite le nouvel évêque à partir de la liste du pape, appelée terna.

Caraïbes, Ukraine et Suisse

Mgr Thomas Gullickson a servi pendant plus de 35 ans dans le service diplomatique du Saint-Siège. Né le 14 août 1950 à Sioux Falls (Dakota du Sud, Etats-Unis), il a été ordonné prêtre le 27 juin 1976 et obtient un doctorat en droit canonique. Il entre au service diplomatique du Saint-Siège en 1985. Il est affecté successivement aux nonciatures apostoliques au Rwanda, en Autriche, en Tchécoslovaquie, à Jérusalem et en Allemagne.

Nommé archevêque titulaire de Bomarzo, il est envoyé en 2004 comme nonce apostolique en Trinité-et-Tobago – sa première affectation en tant qu’ambassadeur du pape –, qui comprend les Bahamas, la République dominicaine, la Jamaïque, ainsi que le Surinam et la Guyane. Depuis 2011, il a été ambassadeur en Ukraine, et en 2015, le Vatican l’a transféré à Berne. Mgr Gullickson parle anglais, italien, français, allemand et tchèque. (cath.ch/kath/arch/gr)

Mgr Thomas E. Gullickson, nonce apostolique en Suisse | © Maurice Page
20 octobre 2020 | 17:32
par Grégory Roth
Partagez!