Le pape François appelle à maintenir “l’équilibre” au Liban

20.11.2018 par I.MEDIA

Il faut maintenir l’équilibre entre chrétiens et musulmans au Liban, a demandé le pape François le 20 novembre 2018 alors qu’il recevait en audience des fidèles libanais au Palais apostolique du Vatican.

A l’occasion de la visite ad limina des prélats de l’Eglise catholique maronite, le pape a reçu les membres de la Fondation maronite et des autorités libanaises. Une visite ad limina des évêques avec des fidèles est une bonne idée pour parler des problèmes les plus concrets, a-t-il estimé en considérant la possibilité d’“officialiser“ la pratique.

“Un équilibre de patriote“

Le chef de pape a tenu à remercier les Libanais de maintenir “l’équilibre” entre chrétiens et musulmans dans leur pays. “C’est un équilibre créatif, fort comme les cèdres”, a-t-il illustré, en référence à l’arbre emblématique du pays. Avant d’ajouter: “c’est un équilibre de patriotes, de frères“.

Le pape François a également exprimé sa gratitude pour la générosité, le cœur accueillant des Libanais envers les réfugiés. Ce petit pays accueille en effet plus d’un million de réfugiés sur son territoire, en grande majorité des Syriens, mais aussi des Palestiniens. “Un nombre exorbitant qui fait naître le danger d’un déséquilibre démographique”, s’inquiétait le cardinal Bechara Raï, patriarche de l’Eglise maronite, en mai dernier.

Particulièrement bref et non rédigé, le discours du successeur de Pierre a également été teinté d’humour. “[Cette visite] me rappelle la multiplication des pains: on m’a dit qu’il y aurait une quarantaine de personnes à saluer, mais j’ai assisté à la multiplication des Libanais! Mais merci d’être venus si nombreux!”, a-t-il ainsi plaisanté. (cath.ch/imedia/xln/bh)


Liban Rencontre des patriarches et évêques de l'Église maronite à Bkerke, novembre 2018 | © Vatican Media

Le Moyen-Orient se vide de ses chrétiens, déplorent les évêques maronites

Mgr Pascal Gollnisch, directeur de l’Œuvre d’Orient | www.oeuvre-orient.fr

Les sanctions de l'UE contre de la Syrie sont "inacceptables", estime Mgr Gollnisch

Actualités ›