Le pape François encourage l’école catholique à ne pas être élitiste

06.12.2015 par I.MEDIA

Les parents d’élèves d’écoles catholiques doivent “jeter des ponts“ en vue d’une éducation “inclusive“, qui “fasse de la place à tout le monde et ne sélectionne pas de manière élitiste“. C’est la recommandation du pape François à l’Association italienne de parents d’écoles catholiques, reçue au Vatican le 5 décembre 2015, pour fêter ses 40 ans d’existence.

Devant plus de 400 parents d’élèves reçus salle Clémentine, au Vatican, le pape a ainsi encouragé à “construire l’union là où règne la division, générer l’harmonie quand la logique de l’exclusion et de la marginalisation semble avoir pris le devant“. Il faut que “l’école soit à la hauteur du devoir éducatif qui lui est confié, en particulier“ quand elle “se dit ‘catholique’“, a insisté le pape. Pour cela, elle doit transmettre une culture “intégrale, et non idéologique“, et favoriser “l’harmonie de la diversité“. Réaliser ces deux défis de façon concrète “est tout sauf facile“, a-t-il prévenu.

Pour une “cohérence éducative”

François a aussi exhorté les parents d’élèves à “faire la différence avec une qualité de formation“: “Sachez vous distinguer par votre attention constante à la personne, plus spécialement pour les derniers, ceux qui sont rejetés, délaissés“. Il ne faut pas chercher à se distinguer par “la façade“ mais bien par une “cohérence éducative enracinée dans la vision chrétienne de l’homme et de la société“.

Reconnaissant que les difficultés économiques menacent actuellement de nombreuses écoles catholiques de fermer, le pape François a d’autant plus encouragé à favoriser la qualité à la quantité: “la différence se fait avec la qualité de votre présence, pour faire des ponts, et non avec la quantité de ressources qu’on est capable de mettre sur le terrain“. “Donnez généreusement votre contribution pour que l’école catholique ne devienne jamais une solution de rechange, en a-t-il conclu, ni une alternative insignifiante entre les différentes institutions éducatives“. (cath.ch-apic/imedia/bl/pp)


Greg Burke, directeur du Bureau de presse du Saint-Siège | © Jacques Berset

Le pape François, alors simple religieux jésuite, était passé par la Suisse en 1986

Le pape François célèbre la messe à la Maison Sainte-Marthe | © Osservatore Romano

Le pape à Sainte-Marthe: le chrétien doit prier pour son ennemi et l’aimer

Actualités ›