Le pape François et le roi du Maroc Mohammed VI, le 30 mars 2019 | © Keystone
International
Le pape François et le roi du Maroc Mohammed VI, le 30 mars 2019 | © Keystone

Le pape François et le roi du Maroc appellent à préserver Jérusalem comme “patrimoine commun de l’humanité”

30.03.2019 par I.MEDIA

La ville de Jérusalem doit être un “lieu de rencontre et symbole de coexistence pacifique” entre les fidèles des trois religions monothéistes qui doivent pouvoir y accéder librement, plaident le pape François et le roi du Maroc Mohammed VI dans un appel signé le 30 mars 2019 à l’occasion de la visite du Souverain pontife à Rabat et relayé par le Saint-Siège.

Après avoir visité le mausolée de Mohammed V et signé le Livre d’Or, le successeur de Pierre et le roi du Maroc se sont retirés pour un tête-à-tête à huis clos. Au cours de celui-ci, les deux hommes se sont accordés sur un appel en faveur de Jérusalem, lui reconnaissant tous deux son “unicité” et sa “sacralité”. De plus, les deux hommes ont à cœur la “signification spirituelle et la vocation particulière” de cette ville, explique le communiqué du Vatican. Ce document a été signé en présence de hauts dignitaires du Vatican et du Maroc, dont le prince héritier.

“Nous pensons important de préserver la Ville sainte de Jérusalem / Al Qods Acharif [le nom arabe de la ville, ndlr] comme patrimoine commun de l’humanité et, par-dessus tout pour les fidèles des trois religions monothéistes, comme lieu de rencontre et symbole de coexistence pacifique, où se cultivent le respect réciproque et le dialogue.”, lancent ainsi le chef de l’Eglise catholique et celui qui porte le titre de ‘commandeur des croyants’.

Pour cela, ils estiment que “doivent être conservés et promus le caractère spécifique multi-religieux, la dimension spirituelle et l’identité culturelle particulière” de la ville de Terre Sainte. En ce sens, ils demandent la garantie de la “pleine liberté d’accès” à Jérusalem par les fidèles des trois religions et le “droit” de chacun d’y exercer son propre culture. Ainsi, espèrent les deux chefs d’Etat, à Jérusalem s’élèvera “de la part de leurs fidèles, la prière à Dieu, Créateur de tous, pour un avenir de paix et de fraternité sur la terre”.

Cet appel se tient dans la continuité de la réponse à la décision américaine, prise en décembre 2017, de reconnaître Jérusalem comme capitale de l’Etat d’Israël. Les Etats-Unis ont fait un pas de plus le 25 mars en reconnaissant la souveraineté israélienne sur le plateau du Golan, pourtant appartenant à la Syrie selon la communauté internationale. Les tensions entre Israël et ses voisins sont d’autant plus fortes que l’Etat hébreu tiendra ses élections législatives le 9 avril, un contexte favorable aux accès de fièvre de part et d’autre. (cath.ch/imedia/xln/pp)


Le pape François prie pour “la fraternité et la solidarité entre chrétiens et musulmans”

Le pape François a assuré prier pour la “fraternité et la solidarité entre chrétiens et musulmans” dans un message laissé le 30 mars 2019 dans le Livre d’Or du mausolée de Mohammed V qu’il visitait en compagnie du roi du Maroc, a indiqué le Saint-Siège.

Après s’être chacun exprimé devant les autorités marocaines sur l’esplanade de la Tour Hassan, Mohammed VI et le chef de l’Eglise catholique se sont dirigés vers le mausolée de Mohammed V, où sont enterrés les deux précédents souverains du royaume chérifien. A cette occasion, le pape en a signé le Livre d’Or.

Outre des vœux de “prospérité” pour le pays qui l’accueille, l’évêque de Rome a assuré prier “Dieu Tout-Puissant” en lui “demandant de faire grandir la fraternité et la solidarité entre chrétiens et musulmans”. “Priez pour moi, je vous en prie”, a-t-il conclu ce message rédigé en français.

Les deux hommes se sont ensuite retirés au palais royal pour un tête-à-tête. Le pape François devait aussi rencontrer la famille royale à cette occasion. A la fin de ce moment à huis clos, les deux souverains se rendront dans un centre de formation pour imams.


Pour le pape François, la vraie conversion doit toucher jusqu'au "fond des poches" | © Mazur/episkopat.pl

Pape François: la vraie conversion doit toucher jusqu'au "fond des poches"

Il sera question de la présence d'un représentant pontifical permanent au Vietnam. | © Flickr/R. Simmonds/CC BY-NC-ND 2.0

Un représentant pontifical bientôt nommé au Vietnam?

Actualités ›