Le pape loue le dynamisme de la Communauté de l’Emmanuel 

Le pape François a reçu en audience le 7 avril 2018 près de 500 membres de la Communauté de l’Emmanuel, dont trois évêques et une centaine de prêtres. Le pontife les a encouragés à persévérer dans leur enracinement dans l’adoration eucharistique, pour être acteurs d’une Eglise en sortie.

Le charisme de la Communauté de l’Emmanuel, a remarqué le pontife, est inscrit dans son nom: ›l’Emmanuel’, qui signifie Dieu avec nous. Ainsi, le dynamisme missionnaire provient essentiellement de la contemplation du mystère de l’Incarnation, en particulier dans l’adoration eucharistique.

Depuis plus de 40 ans, votre engagement missionnaire est désormais présent sur tous les continents, a-t-il relevé, encourageant à la persévérance pour l’avenir. Le pape a notamment salué le réel dynamisme de la Communauté de l’Emmanuel en matière de vocations sacerdotales, et sa capacité à annoncer la Bonne nouvelle de manière vivante et joyeuse.

Demeurer enracinés dans le Christ

Sur 11’500 membres dans 67 pays – la moitié en France – l’Emmanuel compte 270 prêtres et une centaine de séminaristes. Une Association cléricale a été reconnue par le Vatican en août 2017, afin de pouvoir incardiner en son sein quelques prêtres. La plupart servent habituellement au sein des diocèses.

Le pape les a aussi exhortés à demeurer enracinés dans le Christ par une solide vie intérieure et la confiance en l’Esprit Saint, ainsi qu’à être acteurs d’une Eglise en sortie. Afin de témoigner de la miséricorde du Père, notamment envers les plus pauvres. En soignant leurs blessures par la consolation de l’Evangile, par la solidarité et l’attention.

Le souvenir de Cyprien et Daphrose Rugamba

Parmi les autres recommandations du pontife, figurent celle de la pleine participation à la communion de toute l’Eglise catholique, manifestée par ce pèlerinage, ainsi que le lien toujours plus étroit avec les paroisses.

Cette audience, a-t-il été souligné en introduction, coïncide avec le jour anniversaire de la mort de Cyprien et Daphrose Rugamba, ce couple assassiné le premier jour du génocide au Rwanda, le 7 avril 1994. Le Rwanda est le 2e pays, après la France, pour le nombre de membres de la Communauté de l’Emmanuel, avec 1’200 membres.

Fondée par Pierre Goursat en 1972 au sein du Renouveau charismatique catholique, cette communauté regroupe différents états de vie. (cath.ch/imedia/ap/rz)

7 avril 2018 | 14:47
par Raphaël Zbinden
Partagez!