Don Helder Camara, ancien archevêque de Recife au Brésil  (Image: http://www.paroquiasaofranciscoxavier.org.br)
International

Le procès de béatification de Mgr Helder Camara est lancé

Recife, 10 avril 2015 (Apic) Mgr Helder Camara a reçu, le 8 avril, le titre de «Serviteur de Dieu» du Saint Siège. Le procès pour la béatification et la canonisation de l’ancien archevêque d’Olinda et Recife est lancé.

D’après l’archevêque d’Olida et Recife, Mgr Fernando Saburido, le procès pour la béatification et la canonisation de Mgr Helder Camara débutera le 3 mai. A cette date, les fidèles vont se rencontrer à la cathédrale d’Olinda pour célébrer l’ouverture officielle du procès.

A cette occasion, Mgr Saburido va présenter les membres de la commission juridique responsables de faire reconnaître les «Vertus héroïques» de l’ancien archevêque d’Olinda et Recife. Le groupe de travail sera composé de cinq membres.

Affection de tous les fidèles

«Je ressens une affection énorme pour Mgr Helder Camara et, depuis ma nomination ici, j’ai pu  constater que ce sentiment était partagé par tous les fidèles, a déclaré Mgr Fernando Saburido. Nous avons envoyé une demande de canonisation le 27 mai 2013 et avons été agréablement surpris par la réponse rapide du Saint-Siège. Désormais, nous allons travailler pour conclure l’étape diocésaine du procès. Ensuite, ce sera au tour du Vatican de réaliser l’autre partie du procès.»

Né le 7 février 1909, à Fortaleza, Mgr Helder Camara a intégré le séminaire à l’âge de 22 ans et a eu une vie religieuse marquée par l’attention portée aux plus démunis. Dans les années 1940, il a travaillé au sein de l’archevêché de Rio de Janeiro, où il a été évêque auxiliaire avec une forte action sociale. De 1952 à 1964, il a été Secrétaire de la Conférence Nationale des Évêques du Brésil (CNBB).

Nomination au Prix Nobel boycottée

Mgr Helder Camara a été nommé archevêque de Olinda et Recife le 12 avril 1964, peu après le coup militaire. En août 1969, il a été accusé d’être communiste pour avoir critiqué la situation de pauvreté endurée par les petits agriculteurs du Nordeste. Il a également dénoncé la torture pratiquée contre les détenus politiques. Cette prise de position lui a d’ailleurs valu des représailles. Sa maison a été mitraillée, certains de ses collaborateurs ont été faits prisonniers politiques et son indication pour recevoir le Prix Nobel de la paix a été boycottée par le gouvernement militaire de l’époque. L’ex-archevêque est mort le 27 août 1999 dans sa maison, à Recife. (apic/jcg/bb)

 

Don Helder Camara, ancien archevêque de Recife au Brésil (Image: http://www.paroquiasaofranciscoxavier.org.br)
10 avril 2015 | 09:36
par Bernard Bovigny
Partagez!