Vatican

Les caractéristiques du mariage selon François: fidélité, indissolubilité, unité et ouverture à la vie

La fidélité entre époux dans le mariage n’est pas une «obligation juridique froide» mais une «promesse puissante» du Seigneur, a soutenu le pape François le 25 août 2018 au soir lors du Festival des familles organisé à Dublin au Croke Park Stadium.

Comme son nom l’indique, le Festival des familles veut être une célébration de l’amour familial. Pour l’occasion, une scène est des écrans géants ont été installés dans le plus grand stade d’Irlande – 82.300 places, au deux-tiers remplies. Contrairement à l’habitude, les prélats n’étaient pas regroupés à l’avant, mais répartis parmi la foule. Peut-être pour montrer que ce sont bien les familles qui étaient au cœur de la fête…

Entrecoupés de chants et de danses, des témoignages de familles du monde entier – du Canada, du Burkina Faso ou encore d’Inde – ont précédé le discours du successeur de Pierre. Les familles, a affirmé ce dernier, constituent la «grande majorité du peuple de Dieu». Lieu de rencontre des générations, les familles sont des «trésors vivants de mémoire». «Vous êtes l’espérance de l’Eglise et du monde !», s’est-il enthousiasmé devant ces dizaines de milliers de familles.

Toutefois, a-t-il reconnu, la vie familiale n’est pas toujours facile. Et les difficultés entre époux, a poursuivi le pape, ne peuvent selon lui être surmontées que par le pardon puisé en Jésus Christ, mort pour que nous puissions «nous pardonner et nous réconcilier les uns les autres». C’est seulement ainsi que peut être comprise la fidélité dans le mariage: non pas une «obligation juridique froide» mais bien la «promesse puissante de la fidélité de Dieu» d’accompagner par sa grâce «sans limites».

Plaidoyer pour le baptême des enfants

Pour le chef de l’Eglise catholique, c’est cet amour du Seigneur qui rend possible le mariage chrétien dans toutes ses dimensions: fidélité, indissolubilité, unité et ouverture à la vie. Nourries de cette amour de Dieu, a-t-il demandé, les familles doivent à leur tour le manifester par de «petits gestes de bonté dans la routine du quotidien». En suivant ce chemin «ancré à l’amour de Dieu», a considéré le pape, les familles «engendrent la paix» et constituent «les meilleurs antidotes contre la haine». C’est selon ses mots la sainteté «de la porte d’à côté».

Au cours de son allocution, le pape François a rappelé que les chrétiens forment «une seule famille en Christ». C’est pourquoi, a-t-il détaillé, il «continue à encourager» les parents à faire baptiser leurs enfants «dès que possible», pour qu’ils ne soient pas privés de la «fête» d’être dans la «grande famille de Dieu».

Un impressionnant spectacle de claquettes

Avant le discours du pape, les prestations chantées et dansées se sont succédées au rythme des applaudissements et des mélodies gaéliques. Le célèbre ténor italien Andrea Boccelli avait même fait le déplacement pour interpréter un Ave Maria. Mais, sans conteste, c’est un impressionnant spectacle de claquettes Riverdance, grande tradition irlandaise, qui a suscité le plus d’ovations du public. Démarrée avec un seul danseur, cette démonstration sous les viva de la foule s’est terminée avec plusieurs centaines de participants, répartis tout autour de la pelouse du stade.

Ce ›Festival des familles’ constituait le dernier événement public de la première journée du voyage du 266e pape en Irlande. Le 26 août au matin, il se rendra en avion au sanctuaire de Knock, distant de 180 km de Dublin, pour une visite et la prière de l’Angélus avec 45.000 fidèles. (cath.ch/imedia/xln/mp)

Fête des Familles au Croke Park Stadium de Dublin avec la participation du pape François | capture d'écran Vatican Media
25 août 2018 | 22:37
par Maurice Page
Partagez!