International

L'évêque auxiliaire de Cracovie accusé d'abus sexuels

Mgr Jan Szkodon, évêque auxiliaire de Cracovie, au sud de la Pologne, doit faire face à une accusation d’abus sexuels, commis il y a plus de 20 ans, sur une jeune fille alors âgée de 15 ans. L’évêque, qui rejette l’accusation, entend de son côté défendre sa réputation.

L’accusation publiée le 10 février 2020 par le journal Gazeta Wyborcza rapporte que l’évêque avait mis sa main sous le chemisier et les sous-vêtements de la jeune fille et l’avait touchée entre ses cuisses.

La nonciature apostolique en Pologne a ouvert une enquête sur les faits. L’affaire étant prescrite, le bureau du procureur général de Cracovie a abandonné les poursuites en décembre 2019. Dans les motifs de sa décision, le procureur déclare toutefois que la description des événements faite par la femme est «très probablement» vraie.

Selon son porte-parole, l’archevêché de Cracovie n’est pas au courant des accusations concrètes portées contre Mgr Szkodon. Il se fie à la procédure menée par la Congrégation romaine pour la doctrine de la foi. «Nous attendons que la vérité soit connue rapidement», a déclaré le porte-parole aux médias polonais. L’évêque auxiliaire, en place depuis 1988, a reçu le conseil de se retirer.

Le cardinal Stanislaw Dziwisz, archevêque émérite de Cracovie, s’est dit «profondément préoccupé» par ces accusations. «Nous attendons tous que tout cela soit éclairci rapidement et en profondeur» a déclaré l’ancien secrétaire personnel du pape Jean Paul II, avant d’assurer qu’il priait pour «l’Eglise de Cracovie et toutes les victimes dans cette affaire». Mgr Marek Jedraszewski, archevêque de Cracovie depuis 2017, n’a pour l’heure pas commenté ces accusations. (cath.ch/kap/mp)

Mgr Jan Szkodon, évêque auxiliaire de Cracovie, au sud de la Pologne | Flickr, Piotr Drabik CC-BY-2.0
11 février 2020 | 15:53
par Maurice Page
Partagez!