International

Liban: refus de recevoir l'hostie dans la main, messe interrompue

Alors que le Liban est à son tour infecté par le coronavirus Covid-19, une messe a dû être interrompue dimanche à la paroisse maronite de St-Nicolas à Ajaltoun, le district du Kesrouan, au Mont-Liban. Des fidèles ont en effet refusé de recevoir l’hostie dans la main et non directement à la bouche.  

Pour empêcher la propagation du coronavirus – 32 cas d’infection déjà signalés – l’Eglise maronite du Liban a émis des directives concernant la communion dans la main et a également recommandé aux fidèles de ne plus effectuer le geste de paix en se serrant la main. Le gouvernement libanais a ordonné la fermeture d’établissements ou d’institutions rassemblant  un grand nombre de personnes.

Pères jésuites infectés

Les jésuites vivant à la Résidence, à Beyrouth, sont désormais isolés. Deux d’entre eux ont été déclarés porteurs du coronavirus, écrit le Père Ronney Gemayel, du Centre de documentation et de recherches arabes chrétiennes (CEDRAC), lié à la Faculté des sciences religieuses de l’Université Saint-Joseph de Beyrouth (USJ). Par mesure de précaution, les prêtres sont placés à l’isolement pendant deux semaines.

Les Pères jésuites ont précisé que les messes seront suspendues pendant quelques jours en l’église Saint-Joseph, à Achrafieh, quartier chrétien de l’est de Beyrouth. Les établissements scolaires et universitaires sont fermés jusqu’au 15 mars.

Le cheikh Abdel Amir Kabalan, président du Conseil supérieur chiite | © Jacques Berset

De son côté, le cheikh Abdel Amir Kabalan, président du Conseil supérieur chiite, a demandé aux fidèles de réduire autant que possible les rassemblements dans les mosquées et lors des célébrations religieuses. (cath.ch/orj/be)

Eglise maronite de St-Nicolas à Ajaltoun, le district du Kesrouan, au Mont-Liban | facebook
9 mars 2020 | 12:22
par Jacques Berset
Beyrouth (29), CEDRAC (2), hostie dans la main (1), Jésuites (74), Liban (164), Mont-Liban (1), USJ (3)
Partagez!