Suisse

Lugano: le tribunal a déclaré la faillite du Giornale del Popolo

Le tribunal de première instance de Lugano a déclaré la faillite de la Nouvelle Société Editrice Giornale del Popolo S.A. Massagno, avec effet au 5 juin 2018, a annoncé à la même date la Curie épiscopale de Lugano. Le quotidien tessinois édité par l’évêque de Lugano, le dernier quotidien catholique de Suisse, disparaît ainsi 92 ans après sa première édition.

La société du GdP – précise un communiqué de la Curie épiscopale – connaissait depuis un certain temps des difficultés économiques et financières croissantes dans l’exercice de ses activités, causées principalement par la contraction générale du marché de l’édition, la réduction du nombre d’abonnés et la baisse significative des recettes publicitaires.

Manque de liquidités fatal

Au cours des premiers mois de 2018, notamment en raison de la perte subie à la suite de la faillite de Publicitas, il s’est produit une situation d’endettement telle que l’administrateur unique a été contraint de déposer le bilan auprès du juge des faillites le 31 mars 2018 conformément aux dispositions de la loi en la matière.

Face à la cession inattendue et soudaine de l’activité du partenaire publicitaire, qui était censé fournir au GdP des revenus représentant environ 40% des revenus de l’entreprise, la situation déjà précaire s’est transformée en un grave état de manque de liquidités, note le communiqué de la curie.

Des frais d’exploitation de 388’000 par mois

Ce manque de liquidités n’a pas permis de faire face aux dettes accumulées. L’aspect encore plus décisif a été l’improbabilité totale de disposer à l’avenir des ressources financières nécessaires au paiement des frais d’exploitation du quotidien (qui se montaient pour 2018, à environ 4’650’000 par an, soit 388’000 par mois).

Afin d’éviter une nouvelle aggravation de l’endettement vis-à-vis des collaborateurs et des fournisseurs, l’éditeur a dû malgré lui interrompre l’impression du journal, en attendant la décision – survenue le matin du 5 juin – de l’autorité judiciaire compétente.

Comme il a été déjà dit à plusieurs reprises, l’attention de l’évêque s’est immédiatement focalisée sur les mesures à prendre pour accompagner concrètement les collaborateurs du journal qui se sont retrouvés sans emploi. La curie épiscopale précise que l’évêque, en l’occurrence Mgr Valerio Lazzeri, continuera à impliquer les différentes forces qui se sont mises à disposition pour atteindre ce but. (cath.ch/com/be)

Alessandra Zumthor, directrice du quotidien catholique tessinois Giornale del Popolo | © DR
5 juin 2018 | 17:27
par Jacques Berset
Partagez!