Suisse

Mgr Gmür presse le Conseil fédéral d'autoriser à nouveau les messes

Le président de la Conférence des évêques suisses (CES), Mgr Felix Gmür, a envoyé, le 12 mai 2020, un courrier au Conseil fédéral lui «suggérant» la reprise des offices religieux publics au plus tard à la Pentecôte, alors que la Suisse a commencé son déconfinement. Le plan-cadre publié par la CES garantit toutes les mesures de sécurité, assure l’évêque de Bâle.

«Alors que depuis le 11 mai, beaucoup d’activités ont repris leur cours, les offices religieux sont toujours interdits. Cela n’est plus tolérable. Pour des centaines de milliers de fidèles, les offices hebdomadaires constituent une nécessité existentielle. Ils ont besoin d’une perspective», explique Mgr Felix Gmür, président de la CES, au Conseil fédéral.

Dans le courrier envoyé le 12 mai au Conseil fédéral, le président de la CES «suggère qu’à partir de la fête de l’Ascension, le 21 mai, mais au plus tard à la Pentecôte, le 31 mai, les services religieux publics soient à nouveau possibles». Cela est faisable puisque, argumente l’évêque de Bâle, «les normes de protection correspondant sont adaptées aux grands événements et sont opérationnelles; ces normes de distanciation et d’hygiène seront appliquées.»

En post-scriptum, Mgr Gmür rappelle que les fêtes religieuses juive et musulmane, Shavouot et l’Aïd al-Fitr, auront lieu à cette période. Le courrier accentue la pression sur le Conseil fédéral pour une accélération de la reprise des offices religieux en Suisse. L’évêque de Bâle avait reçu, le 29 avril dernier, une fin de non-recevoir de la part des conseillers fédéraux, au lendemain de la publication du plan-cadre des mesures de protection par la CES. La reprise des messes fait partie, jusqu’à nouvel avis, de la troisième phase de déconfinement, le 27 mai. (cath.ch/com/bh)

Mgr Gmür met la pression sur le Cosneil fédéral | © Ueli Abt
12 mai 2020 | 18:40
par Bernard Hallet
CES (247), Coronavirus (433), Felix Gmür (80), Messe (171)
Partagez!