International

Nicaragua: l'ambassadeur près le Saint-Siège démis de ses fonctions

Nommé ambassadeur du Nicaragua près le Saint-Siège en septembre 2020, Francisco Javier Bautista Lara a été démis de ses fonctions après seulement cinq mois en poste à Rome. Daniel Ortega, président la République du Nicaragua, a officialisé son retrait, révèle le quotidien d’opposition nicaraguayen La Prensa du 12 février 2021.

La raison de cette décision communiquée n’a pas été précisée. Le 12 octobre dernier, ce diplomate, sous-directeur général de la Police nationale du Nicaragua dans les années 1980 et aujourd’hui écrivain, présentait ses lettres de créances au pape François. Il avait remplacé Karol Suyén Paguaga Estrada, démis de ses fonctions 46 jours seulement après sa nomination. 

Le journal d’opposition estimait que la nomination de Francisco Javier Bautista Lara comme ambassadeur du Nicaragua près le Saint-Siège avait pour but de «laver le visage» du gouvernement Ortega, étant donné que l’un des groupes les plus attaqués par le régime sont les dirigeants de l’Eglise catholique qui demandent de mettre fin à la répression policière.

La rue gronde au Nicaragua depuis 2018 | Alisdare Hickson/Flickr/CC BY-SA 2.0)

Un pays en crise depuis 2018

Depuis 2018, le Nicaragua traverse une crise politique sans précédent marquée par une forte de la société civile opposé au gouvernement de Daniel Ortega. Selon un rapport publié le 11 février dernier par la Fédération internationale pour les droits humains et le Centre nicaraguayen des droits de l’homme, rien qu’en 2018, quelque 328 personnes auraient trouvé la mort lors des manifestations antigouvernementales. Depuis le début de la crise, le Saint-Siège tente de faciliter des négociations entre le pouvoir en place et les opposants. (cath.ch/imedia/be)

L'ambassadeur du Nicaragua près le Saint-Siège Francisco Javier Bautista Lara a présenté ses lettres de créance au pape François le 5 octobre 2020 | DR
14 février 2021 | 08:54
par Jacques Berset
Partagez!