International

Nicaragua: les évêques lancent une semaine de prière pour le pays

La Conférence épiscopale du Nicaragua (CEN) invite les catholiques du pays a s’unir pour une semaine de prière, du 8 au 15 septembre 2020. Les fidèles sont appelés à prier pour la situation politique dans leur pays et pour la fin de la pandémie de Covid-19.

Répondre aux crises que traverse le Nicaragua par la prière, c’est l’invitation de la Conférence épiscopale du Nicaragua (CEN). Pendant huit jours, du 8 au 15 septembre 2020, les catholiques du pays seront invités à prier pour différentes intentions, annonce Vatican News.

Pour la justice et la réconciliation

La majeure partie de la semaine mettra l’accent sur la situation politique dans le pays. Le 8 septembre, les Nicaraguayens prieront donc «pour la démocratie dans notre pays», le 11 septembre «pour la justice», le 13 septembre «pour la réconciliation» et le 14 septembre «pour la paix au Nicaragua».

Depuis avril 2018, le président sandiniste Daniel Ortega est vivement contesté par une partie de la population. Mais ces mouvements d’opposition sont violemment réprimés. Et l’Eglise catholique, qui a manifesté à plusieurs reprises sa sympathie pour les opposants, a également subi les attaques des partisans du gouvernement.

Agressions de personnes consacrées, actes d’intimidations et sacrilèges y sont monnaies courantes. Fin juillet, la cathédrale de Managua, la capitale, a été la cible d’un cocktail Molotov. La chapelle du Sang du Christ été incendiée et son célèbre crucifix gravement endommagé. Le cardinal Leopoldo Brenes, archevêque de Managua, avait dénoncé un»acte terroriste». Et le pape François en personne avait assuré sa proximité dans une lettre au peuple nicaraguayen après cet attentat. Une large part de cette semaine de prière sera donc vouée à «la fin des profanations anti-chrétiennes».

Chemins de croix en ligne

A côté de la prière, le fidèles sont invités de participer à un certain nombre d’actions. Le 9 septembre, les catholiques prieront en famille, tandis que le 11 septembre, une journée de jeûne sera observée. La veille, les Nicaraguayens sont invités à se joindre «à des heures d’adoration en ligne, en priant pour la fin de la pandémie et en réparation pour les sacrilèges et les profanations». Quant au 14 septembre, des Chemins de croix en ligne seront proposés.

L’intention de prière du troisième jour – le 10 septembre – est dédiée à «la fin de la pandémie de Covid-19», car la pandémie complique d’autant plus le contexte politico-social. Entre 4’500 et 10’000 cas de contamination sont répertoriés au Nicaragua, selon les données, et aucun confinement n’a été décrété par les autorités.

Cette semaine de dévotion est placée, comme souvent en Amérique latine, sous la figure mariale. Elle s’ouvre le jour de la fête de la Nativité de Marie et se termine la jour de la mémoire de Notre-Dame des Douleurs. (cath.ch/vaticannews/gr)

Cardinal Leopoldo José Brenes Solórzano, archevêque de Managua | © Jacques Berset
8 septembre 2020 | 17:09
par Grégory Roth
Partagez!