Vatican

Un nouveau saint, de nouveaux bienheureux et vénérables dans l’Eglise  

Le pape François a autorisé, le 22 décembre 2016, la Congrégation pour les causes des saints à promulguer les décrets créant un nouveau saint, 110 bienheureux et cinq vénérables. Parmi les vénérables figure notamment un Français, le Père Jean-Baptiste Fouque.

Le pape François a reçu en audience privée, dans le cadre de ce décret, le cardinal Angelo Amato, préfet de la Congrégation pour les causes des saints, a indiqué le Bureau de presse du Saint-Siège.

Le bienheureux Faustino Míguez (1831-1925) sera bientôt canonisé après l’attribution d’un miracle par son intercession. Prêtre de l’Ordre des frères des écoles pies, il est le fondateur de la Congrégation des Filles de Calasanz. Le prêtre espagnol a été béatifié le 25 octobre 1988 par Jean Paul II.

La Soeur italienne Leopoldina Naudet (1773-1834), fondatrice des Religieuses de la Sainte Famille de Vérone, figure parmi les nouveaux bienheureux.

Autres béatifications promulguées, celles de 109 martyrs espagnols: Mateo Casals, Teofilo Casajús, Ferdinando Saperas, et 106 compagnons. Membres de la Congrégation des fils du Cœur Immaculé de Marie, ils ont tous ont été tués en raison de leur foi pendant la guerre civile en Espagne, entre 1936 et 1937. Le 2 décembre dernier, l’Eglise avait également reconnu 21 autres martyrs du conflit espagnol.

Cinq nouveaux vénérables

Le pape François a également reconnu les vertus héroïques de l’Italien Lorenzo dello Spirito Santo (1874-1953), religieux de la Congrégation de la Passion de Jésus Christ; de l’Espagnole Maria Raffaella du Sacré Cœur de Jésus (1814-1899), fondatrice de la Congrégation des missionnaires féminins des Sacrés Cœurs de Jésus et de Marie; de l’Italienne Clelia Merloni (1861-1930), fondatrice de l’Institut de l’Apostolat du Sacré cœur de Jésus; et de l’Argentin Isidoro Zorzano Ledesma (1902-1943), laïc de l’Opus Dei.

Les vertus héroïques du Père Jean-Baptiste Fouque ont été reconnues (Photo: DR)

Les vertus héroïques d’un Français ont aussi été reconnues par le pontife. Il s’agit de celles du Père Jean-Baptiste Fouque (1851-1926). Surnommé «le saint Vincent de Paul marseillais», il a marqué la cité phocéenne par ses nombreuses actions sociales comme la création de l’hôpital Saint-Joseph en 1919. Le nouveau vénérable a été formé à l’école du Père Joseph-Marie Timon-David, fondateur de la Congrégation du Sacré-Cœur de Jésus. (cath.ch/imedia/mfa/rz)

Un nouveau saint, 110 bienheureux et 5 vénérables ont été créés
22 décembre 2016 | 17:03
par Raphaël Zbinden
Partagez!