Vatican

Ouverture des archives du pontificat de Pie XII: enquêter «sans préjugés»  

L»«ouverture des archives du pontificat de Pie XII (de 1939 à 1958), permettra d»«enquêter «sans préjugés» sur ce pape, estime Mgr Sergio Pagano, préfet des Archives secrètes du Vatican.

Les historiens pourront ainsi mieux analyser la richesse de son pontificat, explique Mgr Pagano, dans un article paru dans les colonnes de L»«Osservatore Romano, dans son édition du 4-5 mars 2019.

Le pape François a décidé le 4 mars d»«ouvrir, à la date du 2 mars 2020, les archives du Saint-Siège concernant le pontificat du pape Pie XII. Attendue depuis un certain temps par le monde universitaire, affirme Mgr Pagano, cette annonce coïncide avec le 80e anniversaire de l»«élection sur le trône de Pierre du cardinal Eugenio Pacelli, qui deviendra le pape Pie XII.

La «grande figure» de Pie XII a été «trop superficiellement» jugée et critiquée pour certains aspects de son pontificat, déplore le préfet des Archives secrètes du Vatican. Désormais, grâce à cette ouverture des archives «souhaitée avec confiance par le pape François», les historiens pourront enquêter sans préjugés à l’aide de nouveaux documents, et ainsi mieux analyser ce pontificat dans toute sa portée et sa richesse.

L’initiative du pape François a connu une longue période de préparation, écrit le prélat, au cours de laquelle les archivistes ont effectué un patient travail de tri, de recensement et d’inventaire de très nombreux documents. En faisant simplement défiler les titres des fonds ouverts à la consultation des chercheurs par la volonté du Saint-Père, indique-t-il encore, le «lecteur honnête» reconnaîtra le travail intense qu»«il a fallu accomplir pendant ces 13 ans pour la préparation des nombreux papiers, leur classement et leur inventaire.

Une «œuvre surhumaine d»«humanisme chrétien»

Effectué par une vingtaine de responsables des archives du Vatican, assistés par des diplômés qualifiés de l’Ecole vaticane de paléographie, de diplomatique et d’archivistique, souligne encore le prélat, ce labeur a été fait avec enthousiasme. Tous avaient conscience, assure-t-il, de travailler pour de futures recherches historiques sur une période cruciale pour l’Eglise et pour le monde. Les historiens pourront parler, selon lui, d»«une «œuvre surhumaine d»«humanisme chrétien» opérée dans la tempête des événements du milieu du vingtième siècle.

Aux côtés des Archives secrètes du Vatican, seront ouvertes les archives de la section pour les relations avec les Etats de la Secrétairerie d’Etat, mais aussi celles de la Congrégation pour la doctrine de la foi, de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, ou encore de la Congrégation pour les Eglises orientales. De même, les chercheurs pourront se pencher sur les archives de la Fabrique de Saint-Pierre – pour la gestion et l»«entretien de la basilique Saint-Pierre – ainsi que sur d’autres archives historiques des dicastères «à la discrétion de leurs supérieurs». (cath.ch/imedia/pad/be)

 

Les Archives secrètes du Vatican rassemblent 85 km de documents | Archivum secretum vaticanum
4 mars 2019 | 16:45
par Jacques Berset
Partagez!