Pape François: Une paroisse parfaite est sans «murmures»

Le pape François a repris, le 15 janvier 2017, ses visites pastorales en tant qu’évêque de Rome en commençant par la petite paroisse Sainte-Marie de Setteville, dans la périphérie est de Rome. Dans son homélie, le pontife a souligné l’importance d’éviter les critiques et les «murmures» pour donner un vrai témoignage chrétien.

A son arrivée dans ce quartier de Setteville, dans la ville de Guidonia, 3e commune la plus peuplée du Latium, le pape s’est notamment entretenu pendant plus d’une demi-heure, avec les enfants et les jeunes de la catéchèse, dont des scouts. Plusieurs jeunes ont posé spontanément quelques questions au pontife, indique le Bureau de presse du Saint-Siège.

Le pape François a ensuite salué 45 enfants baptisés au cours de l’année 2016, ainsi que leurs parents. Puis il a rencontré une centaine de fidèles qui aident le curé, don Luigi Tedoldi. Le successeur de Pierre leur a donné quelques conseils, soulignant l’importance de la mission.

Le pape a ensuite salué les prêtres et les séminaristes, et confessé quatre pénitents de la paroisse: un jeune couple, un jeune et le père d’un enfant malade,avant de célébrer la messe en compagnie du cardinal-vicaire de Rome, Mgr Agostino Vallini et de l’évêque auxiliaire du secteur nord de Rome, Mgr Guerino Di Tora.

Le vrai témoignage

Dans son homélie, le pontife a affirmé que pour pouvoir vraiment témoigner de Jésus, pour être une paroisse parfaite, il fallait se mordre la langue plutôt que de «murmurer» et critiquer les autres. Les apôtres et les premières communautés chrétiennes étaient composés de pécheurs, a-t-il poursuivi, et même ont trahi Jésus, comme Pierre, le premier pape, mais ils ne parlaient pas mal des autres. C’est le signe que l’Esprit-Saint est présent dans une paroisse, a conclu le pape.

La paroisse Sainte-Marie de Setteville a été érigée en 1973 et compte environ 6’000 habitants, essentiellement des familles jeunes et nombreuses. Elle compte aussi huit groupes de la communauté du Chemin néo-catéchuménal, l’Ordre de la Très-Sainte-Trinité, un groupe scout d’une centaine de jeunes et un groupe de prière Padre Pio. Onze couples mariés préparent au mariage et la Caritas y est également très active.

Le pape François s’était déjà rendu dans une autre paroisse de Setteville en mars 2014. Les visites pastorales, tout comme les voyages en Italie, avaient été interrompus durant l’Année sainte de la miséricorde. (cath.ch/imedia/mp)

Le pape François
16 janvier 2017 | 00:41
par Maurice Page
Partagez!