International

Pour «Vatican News», la Chine veut respecter l’accord avec le Saint-Siège

La concélébration de la messe chrismale le 18 avril 2019 par les deux évêques de Mindong est un «signe significatif» pour l’unité de la communauté catholique en Chine continentale, estime le portail officiel Vatican News le même jour. L’évêque auxiliaire de Mindong n’est en effet par reconnu par le gouvernement communiste.

«Cette nouvelle représente un signal positif et encourageant pour le dialogue entre le Saint-Siège et les autorités de la République populaire de Chine», affirme le site Vatican news. Jusqu’il y a peu, les deux évêques se réclamaient de la charge de pasteur diocésain de Mindong: Mgr Vincent Guo Xijin, ordonné évêque avec un mandat pontifical mais sans la reconnaissance de Pékin, et Mgr Vincent Zhan Silu, ordonné sans mandat mais reconnu par Pékin. Ce dernier avait donc été excommunié avant que cette mesure ne soit levée en septembre dernier par le pape François dans le cadre de l’accord ›provisoire’ sur la nomination des évêques.

En février dernier, le pontife avait résolu cette question – ainsi que d’autres cas similaires – en nommant Mgr Zhan Silu comme évêque de Mindong et Mgr Guo Xijin comme évêque auxiliaire. Toutefois la dignité épiscopale de ce dernier n’a toujours pas été reconnue par les autorités locales et en mars dernier, Mgr Zhan Silu avait affirmé que selon lui l’unité des catholiques chinois passerait par l’adhésion à l’Association patriotique des catholiques chinois (ACPC). Un principe non-admissible pour les catholiques ›clandestins’ étant donné que l’ACPC est soumise au régime.

Dans ce contexte, rapporte Vatican News, il «semblait» au cours des dernières semaines que Mgr Guo Xijin aurait été interdit de concélébrer la messe chrismale. Finalement, les deux évêques étaient bien présents pour la cérémonie. Pour le média officiel du Saint-Siège, il s’agit donc d’un »signe significatif pour l’unité de l’Eglise qui atteste aussi la volonté des autorités de Pékin de respecter l’accord provisoire».

Pour l’agence catholique AsiaNews, cette concélébration des deux évêques est «probablement» le fruit d’une implication du Vatican et du gouvernement central chinois afin de «sauver» l’accord «mis en crise par la probable exclusion» de Mgr Guo Xijin. (cath.ch/imedia/xln/bh)

Mgr Guo Xijin aurait été interdit de concélébrer la messe chrismale. Finalement, les deux évêques étaient bien présents pour la cérémonie. | © Vatican News
19 avril 2019 | 14:00
par Bernard Hallet
Partagez!