Radio Vatican confirme l’arrestation du majordome du pape

Rome: L’Osservatore Romano reste muet sur l’affaire «Vatileaks» qui secoue la curie

Rome, 27 mai 2012 (Apic) Radio Vatican a annoncé dans l’après-midi du samedi 26 mai l’arrestation de Paolo Gabriele, le majordome du pape Benoît XVI, qui était en possession de documents secrets propriété du Vatican. Ces documents confidentiels ont été retrouvés dans la maison de Paolo Gabriele, un laïc de 46 ans qui réside à l’intérieur du Vatican, indique par ailleurs le Père Lombardi, porte-parole du Saint-Siège.

Selon la presse italienne de dimanche 27 mai 2012, la chasse se poursuit au Vatican pour retrouver les autres «taupes» et leurs commanditaires. Le quotidien italien «La Stampa» écrit que les enquêteurs cherchent des confirmations, des preuves, des complices et un éventuel «niveau supérieur»

La personne arrêtée par les services de sécurité du Vatican en possession illicite de documents réservés est bien le majordome du pape, Paolo Gabriele, a confirmé le directeur de la Salle de Presse du Saint Siège dans une déclaration rendue publique dans l’après-midi du samedi 26 avril. L’homme se trouve actuellement en détention au Vatican. Il a nommé et rencontré deux avocats, «habilités à agir auprès du tribunal du Vatican».

A la source de l’ouvrage «Sa Sainteté – Les documents secrets de Benoît XVI»

Vendredi 25 mai, au lendemain de la démission de l’Italien Ettore Gotti Tedeschi, président de l’IOR, la «banque du Vatican», le Père Lombardi annonçait en salle de presse que «l’enquête lancée par la gendarmerie vaticane selon les instructions de la Commission des cardinaux et sous la direction du Promoteur de justice du Vatican avait permis de localiser une personne».

Il s’agit de découvrir les motivations réelles de ces vols de documents qui ont abouti notamment à la publication en Italie de l’ouvrage «Sa Sainteté – Les documents secrets de Benoît XVI», signé par le journaliste Gianluigi Nuzzi.

Alors que le Saint-Siège venait de confirmer l’arrestation du majordome du pape, soupçonné d’être impliqué dans l’affaire des fuites, dite «Vatileaks», le quotidien du Vatican «L’Osservatore Romano» publié dans l’après-midi du 26 mai 2012 n’a pas consacré une seule ligne à ces évènements qui secouent rudement toute la curie romaine. (apic/rvatican/imedia/be)

27 mai 2012 | 18:10
par webmaster@kath.ch
Paolo Gabriele (10), Radio Vatican (49), Rome (290), Vatileaks (21)
Partagez!