Suisse

RTS: la messe TV de la Pentecôte en studio virtuel

Alors que les messes reprennent dans de nombreux pays, celle de la Pentecôte, le 31 mai 2020 à 11h sur RTS Un, est transmise d’un studio virtuel à Charleroi en Belgique. Une production de la RTBF avec une pointe internationale.

Dans un studio virtuel, on ne voit que du vert. Par contre, les téléspectateurs voient sur leur écran des vitraux, des murs transparents, une croix. C’est la magie de la technique de la «green box» (boîte verte), notamment employée pour les annonces météo. Elle permet d’incruster des cartes météo sans que le présentateur ne bouge trop. Sur place pour la messe, les seuls points de repère des acteurs de la célébration seront l’autel, l’ambon et les marques du sol qui leur permettent d’évoluer. C’est déconcertant et il faut environ trois heures de répétition, la veille de chaque direct, pour trouver ses marques.

L’idée du studio virtuel a été adoptée par la Radio Télévision belge francophone (RTBF) pour la messe Eurovision de Pentecôte, reprise par plusieurs chaînes européennes, le 31 mai à 11h. La RTS est également concernée par cet office qui sera présidé par le frère dominicain Didier Croonenberghs, producteur des messes radio et TV en Belgique francophone. Les messes télévisées des 19 avril et 24 mai, pour la RTBF, ont été transmises du même lieu.

Prière universelle internationale

C’est au studio de Keywall à Charleroi, au sud de Bruxelles, que seront captées les images de cette Pentecôte particulière. La messe était initialement prévue à la prison d’Ittre et a dû être déplacée pour des raisons sanitaires. L’assistance sera réduite à quatre personnes. Le Père Croonenberghs va présider et prêcher. A ses côtés, un pianiste, Emmanuel Clacens, la soprano Jasmine Daoud et le contre-ténor Guillaume Houcke. Les commentaires français sont assurés par Bertrand Godefroid, de CathoBel.

Voici le décor réel, pour la messe, tel que ne le verront pas les téléspectateurs de l’Eurovision © Cathobel

Une attention particulière sera portée à l’emploi des langues à l’occasion de la fête du don de l’Esprit saint. La messe télévisée rappellera, en effet, les liens qui unissent les chaînes publiques au sein du groupe Eurovision (Belgique, France, Irlande, Pays-Bas, Suisse). Au moment de la prière universelle, chaque commentateur d’un pays allié dira une des demandes. Interviendront ainsi successivement VRT (télévision belge flamande), RTE (télévision irlandaise), France 2 (Le Jour du Seigneur), KRO (télévision néerlandaise), RSI (Suisse italienne) et la RTS. C’est Emmanuel Tagnard, producteur des messes de la RTS et collaborateur de Cath-Info, qui dira la dernière prière en français. L’enregistrement de sa prière a été effectué la semaine dernière à Lausanne. (cath.ch/bl)

La messe TV de Pentecôte sera transmise du studio virtuel de Keywall à Charleroi: tout est filmé sur un fond vert, en réalité © Cathobel
28 mai 2020 | 17:19
par Bernard Litzler
Partagez!