International

Un jésuite indien emprisonné demande à la Haute Cour de le libérer

Emprisonné depuis le 9 octobre 2020 sous l’accusation d’avoir soutenu un groupe terroriste maoïste, le jésuite indien Stan Swamy, 84 ans, demande à la Haute Cour de Bombay de le libérer pour raisons de santé.

Le vieux prêtre s’est adressé à la Haute Cour de l’État du Maharashtra pour demander une nouvelle fois sa libération sous caution, un mois après qu’un tribunal spécial l’ait rejeté à deux reprises. L’équipe juridique du Père Stan Swamy a déposé le 26 avril une demande de libération pour raison de santé, rapporte l’agence catholique ucanews.

Le Père Swamy a été emprisonné le 9 octobre 2020, après avoir été arrêté par la National Investigation Agency (NIA), pour sédition et liens avec un groupe maoïste interdit.

Accusé de liens avec un groupe terroriste

«Il est en prison depuis plus de 200 jours. Il s’est adressé deux fois à la cour spéciale pour demander sa libération sous caution, mais malheureusement ses demandes ont été rejetées «, a déclaré le Père Santhanam, un de ses conseillers juridiques. Il a déclaré que le père Swamy est «positif et espère» une décision favorable de la cour suprême. Selon ses informations, le père Swamy n’est pas vacciné contre le Covid-19, alors que la deuxième vague de la pandémie fait des ravages en Inde.

La NIA a arrêté le Père Swamy à son domicile, dans la banlieue de Ranchi, capitale de l’État de Jharkhand, dans l’est de l’Inde, en affirmant qu’elle disposait de preuves suffisantes pour l’inculper. Le jésuite a travaillé parmi les populations tribales du Jharkhand pendant plus de cinq décennies. Il fait partie des 16 militants des droits de l’homme accusés de charges similaires les liant tous aux violences de 2018 dans le village de Bhima Koregaon, dans l’État du Maharashtra. (cath.ch/ucanews/mp)

Le Père Stan Swamy est un défenseur des tribus indigènes de l'Inde | DR
29 avril 2021 | 15:27
par Maurice Page
Inde (188), Jésuite (23), Stan Swamy (2), Terrorisme (229)
Partagez!