Le marteau de la justice | DR
International
Le marteau de la justice | DR

Un prêtre condamné à cinq ans de prison pour agression sexuelle

05.07.2019 par Maurice Page

Le Père Gaël Carissan, prêtre du diocèse de Rennes, a été condamné le 4 juillet 2019 à cinq ans de prison, dont trois avec sursis, pour des agressions sexuelles sur un adolescent commises entre 2004 et 2006.

Les faits reprochés à ce prêtre de 46 ans, se sont déroulés entre 2004 et 2006, principalement à Rennes et à Rome, rapporte le journal La Croix. Lors du procès tenu à Rennes le 18 juin, l’accusé avait reconnu des actes sexuels avec la victime, affirmant qu’ils étaient consentis.

Le Père Carissan écope finalement de cinq ans de prison, dont trois avec sursis. Il est également condamné à verser 20’000 euros au plaignant, aujourd’hui âgé de 31 ans. Il est en outre soumis à un suivi socio-judiciaire avec obligation de soins, et a interdiction permanente d’exercer une activité professionnelle ou bénévole avec des mineurs.

Le tribunal n’a cependant pas assorti sa décision d’un mandat de dépôt, ouvrant ainsi la voie à un aménagement de peine pour le prêtre qui réside à la Trappe de Soligny depuis son placement sous contrôle judiciaire.

Une peine trop légère?

La condamnation ne satisfait pas l’avocat de la victime, Me Pierre Stichelbaut. “À partir du moment où cette condamnation ouvre la voie à un aménagement, la peine me semble bien légère par rapport à ce qui a été commis”, déclare-t-il à La Croix.

Entendu comme témoin au procès, l’archevêque de Rennes, Mgr Pierre d’Ornellas, avait notamment indiqué que toute procédure canonique était suspendue à la décision de la justice civile. “J’espère qu’il sera réduit à l’état laïc, insiste Me Stichelbaut. Sinon, ce serait à désespérer des réactions de l’Église.” (cath.ch/cx/mp)


Les victimes d'abus dans l'Eglise sont parfois réticentes à dénoncer leurs agresseurs | photo d'illustration © Felipe Benavente/Flickr/CC BY-NC-ND 2.0

Abus sexuels: nouvelles plaintes civiles dans l'Etat de New York

Le Père Agustín Rosa Torino fondateur des Frères Disciples de Jésus de Saint Jean-Baptiste, de Salta, en Argentine est accusé d'abus | capture d'écran

Le Vatican ferme une communauté religieuse fondée par un prêtre accusé d'abus

Actualités ›