International

Une crèche avec Jésus en cage pour alerter sur le sort des migrants

L’église méthodiste de Claremont en Californie, à l’Ouest des États-Unis, a monté le 7 décembre 2019 une crèche représentant l’Enfant Jésus, Marie et Joseph enfermés chacun dans une cage. «La Sainte Famille prend ainsi la place de milliers de familles anonymes séparées à nos frontières.»

Cette crèche représente la Sainte Famille enfermée dans une cage surmontée de fils barbelés et d’un toit en tôle ondulée. «Imaginez Joseph et Marie séparés à la frontière et Jésus, âgé de moins de deux ans, enlevé à sa mère et placé derrière les clôtures d’un centre de détention de la patrouille frontalière», interpelle la pasteure de la communauté Karen Clark Ristine. «C’est ce qui est arrivé à plus de 5’500 enfants au cours des trois dernières années».

Face aux réactions suscitées par cette installation, l’église méthodiste de Claremont a publié, le 9 décembre, une explication sur son site Internet. «Nous trouvons la politique de détention et de séparation familiale immorale dans toute administration, et notre congrégation s’est opposée à ces politiques depuis leur création», indique le communiqué.

En mai 2018, l’administration du président Trump avait suscité un tollé international en ordonnant la séparation des familles de migrants, arrivés illégalement aux États-Unis. Face à l’indignation, Donald Trump y avait renoncé quelques semaines plus tard. Mais entre-temps, plus de 2’000 enfants avaient été séparés de leurs parents. (cath.ch/cx/mp)

Jésus, Marie et Joseph ont été installés ont été installés dans des cages séparées surmontées par des barbelés | © Karen Clark Ristine
11 décembre 2019 | 15:43
par Maurice Page
Donald Trump (107), Etats-Unis (394), Migrants (255)
Partagez!