Une exposition exceptionnelle d’œuvres russes au Vatican

19.11.2018 par I.MEDIA

Quelque 54 œuvres d’art du 15e au 19e siècles ont exceptionnellement été prêtées aux Musées du Vatican par des musées russes pour une exposition gratuite à Rome, ont expliqué les organisateurs de l’événement lors d’une conférence de presse le 19 novembre 2018.

Du 20 novembre au 16 février, le ‘bras de Charlemagne’, galerie raccordant la moitié sud de la colonnade du Bernin à la basilique Saint-Pierre accueillera 54 chefs-d’œuvre d’art russe. Ceux-ci proviennent pour la plupart de la célèbre galerie Tretiakov de Moscou et n’étaient pour certains jamais sortis de Russie. L’exposition est intitulée: ‘Pélerinage de l’art russe. De Dionysius à Malevitch.’

Essentiellement des icônes

Cette exposition “sans précédent”, explique un communiqué, a l’objectif “ambitieux“ de présenter “le message culturel et spirituel de l’art russe au cœur du monde chrétien occidental”. Ainsi, le choix d’une exposition au sein du ‘bras de Charlemagne’ est “significatif” car il mène à la basilique Saint-Pierre, “saint des saints de la spiritualité, de l’art et de l’histoire européenne”.

Les œuvres choisies pour l’exposition sont essentiellement des icônes, réalisées entre le 15e et le 19e siècles. D’autres peintures sont également présentées, le plus souvent à thématique religieuse ou spirituelle. Un seul portrait est exposé pour l’occasion: il s’agit d’un portrait de l’écrivain Fiodor Dostoïevski, réalisé par Vassili Perov. Selon les organisateurs, ces œuvres représentent la “quintessence de l’art russe”.

Ce prêt exceptionnel fait suite à l’exposition de 42 des œuvres des Musées du Vatican à la galerie Tretiakov, à l’automne 2016. Cette exposition avait été un “succès sans précédent”, avec un site internet de réservation saturé en une demi-heure, a assuré Tatyana Samoilova, conservateur de l’exposition au Vatican. (cath.ch/imedia/xln/rz)


Harald Naegeli a longtemps produit son art sur les murs de Zurich | © caratello/flickr/CC BY-NC 2.0

Zurich: "Danse macabre" avortée au Grossmünster

Le tableau "Départ vers le lointain" (Aufbruch ins Weite) d'Eugen Bollin | © Vera Rüttimann

Le grand art des religieux de Suisse

Actualités ›