International

Le Vatican appelle à ne pas oublier le Yémen

Mgr Paul Hinder, vicaire apostolique en Arabie méridionale (Emirats arabes unis, Oman et Yémen) a lancé un appel à ne pas oublier le Yémen. La situation de ce pays ravagé par la guerre est rarement relatée dans les médias.

La situation du Yémen est «désastreuse», même s’il est difficile d’avoir des informations fiables, affirme Mgr Hinder à l’agence d’information catholique AsiaNews.

«Après presque trois ans de guerre civile, reflets d’affrontements externes, le Yémen est une nation oubliée», note-t-il. Le prélat suisse, basé aux Emirats arabes unis, rappelle en outre que le pays subit actuellement une grave épidémie de choléra. Les Nations unies ont averti d’un effondrement total du pays, tant au plan social et économique qu’institutionnel.

8’000 morts

Depuis 2015, le Yémen est en proie à un sanglant conflit civil, qui oppose le président Abed Rabbo Mansour Hadi aux rebelles Houthis. Le chef d’Etat sunnite est soutenu par les Etats du Golfe, notamment l’Arabie saoudite, qui lancent régulièrement des raids aériens destructeurs contre les Houtis chiites, soutenus par l’Iran. Le conflit a fait à ce jour 8’000 morts et 44’000 blessés. L’Eglise continue malgré tout son «aide silencieuse» dans le pays, a assuré Mgr Hinder, notamment à travers la prière. (cath.ch/imedia/ap/rz)

Mgr Paul Hinder, vicaire apostolique d'Arabie du Sud | © Jacques Berset
6 juin 2017 | 17:55
par Raphaël Zbinden
Paul Hinder (17), Yémen (29)
Partagez!