Les jeunes et les vocations seront au centre des discussions du Synode (Photo: Daniel Kedinger/Flickr/<a href="https://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/legalcode" target="_blank">CC BY-NC-ND 2.0</a>)
Vatican
Les jeunes et les vocations seront au centre des discussions du Synode (Photo: Daniel Kedinger/Flickr/CC BY-NC-ND 2.0)

Vocations: L’Eglise doit choisir les candidats "avec soin", assure le pape François

07.12.2015 par I.Media

L’Eglise catholique doit choisir “avec soin” les candidats au ministère ordonné et à la vie consacrée, assure le pape François dans son message pour la 53e Journée mondiale de prière pour les vocations, qui sera célébrée le 17 avril 2016.

Refusant le communautarisme, le pape souligne que les vocations sont “pour le monde” et préconise de diversifier les expériences pastorales durant la formation.

Dans son message intitulé “L’Eglise, mère des vocations”, publié le 7 décembre 2015, le chef de l’Eglise catholique assure que la vocation naît dans l’Eglise, y grandit et est soutenue par elle. Pour le pontife, la maternité de l’Eglise s’exprime non seulement par la prière persévérante pour les vocations et par l’accompagnement, mais aussi dans le choix “fait avec soin” des candidats au ministère ordonné et à la vie consacrée. Et le pape de souhaiter que tous les fidèles prennent leurs responsabilités dans le souci et le discernement des vocations.

L’expérience de l’évangélisation des périphéries

“Personne n’est appelé uniquement pour une région déterminée, ou pour un groupe ou un mouvement ecclésial, mais pour l’Eglise et pour le monde”, écrit aussi le pape François. Durant la formation des candidats, il recommande de faire des expériences apostoliques en compagnie d’autres membres de la communauté afin de connaître toujours mieux la communauté ecclésiale, en dépassant “la vision limitée que nous avons tous au départ”.

Il s’agit notamment, précise le pape, de “communiquer le message chrétien aux côtés d’un bon catéchiste; faire l’expérience de l’évangélisation des périphéries avec une communauté religieuse; découvrir le trésor de la contemplation en passant un temps dans un monastère”.

Un antidote à l’indifférence et à l’individualisme

“Le parcours vocationnel, écrit encore le pontife, se fait avec les frères et les sœurs que le Seigneur nous donne”. Le chef de l’Eglise catholique voit donc dans le dynamisme ecclésial de l’appel un antidote à l’indifférence et à l’individualisme, qui établit “cette communion dans laquelle l’indifférence a été vaincue par l’amour”. La conversion et la vocation, souligne-t-il par ailleurs, sont comme les deux faces d’une même médaille. (cath.ch-apic/imedia/ak/be)


Le Pape a prononcé son homélie à Molfetta, le 20 avril 2018.Le Pape a prononcé son homélie à Molfetta, le 20 avril 2018 | © Vatican Media

François à Molfetta: se nourrir de l'eucharistie pour servir les autres

Le pape François salue la foule sur la Place St-Pierre | © Jacques Berset

Le pape François prie pour que la dignité de Vincent Lambert soit "respectée"

Actualités ›