L’Eglise doit parler de l’existence de l’âme, demande la généticienne Alexandra Henrion-Caude

27.05.2019 – «Si l’Eglise exprime haut et fort l’existence de l’âme dès le commencement de la vie, à sa conception, alors sa position s’éclaire pour tous», estime Alexandra Henrion-Caude, directrice de recherche à l'Inserm, l'Institut français de la santé et de la recherche médicale.

Mots-clé