Père Pantoja: Pour les migrants, le Mexique est un territoire de mort

10.01.2018 – «Je ne dors jamais plus d'une nuit à la même place. Les tueurs des Zetas, l'organisation la plus violente du Mexique, cherchent à m'éliminer...», susurre le Père Pedro Pantoja Arreola. Le fondateur de la Casa del Migrante de Saltillo (CMS), dans l'Etat mexicain de Coahuila, frontalier avec le Texas, est depuis des années dans le collimateur de ce cartel criminel qui a pris le contrôle du trafic transfrontalier d'êtres humains.

Mots-clé