Egypte Mgr Makarios Tewfik, évêque de l'éparchie copte catholique d'Ismaïlia, dans une église incendiée par les islamistes en août 2013 (Photo: Jacques Berset)
Blog
Egypte Mgr Makarios Tewfik, évêque de l'éparchie copte catholique d'Ismaïlia, dans une église incendiée par les islamistes en août 2013 (Photo: Jacques Berset)

Coptes: une communauté sans cesse menacée


Hier un attentat à la bombe a été perpétré dans une église copte au Caire, la capitale égyptienne. Un attentat qui intervient dans un contexte très tendu. L’explosion a eu lieu hier matin en pleine messe dans l’église Saint-Pierre et Saint-Paul, au centre du Caire. La bombe a tué 25 personnes et fait une trentaine de blessés. Le président Al-Sissi a aussitôt décrété un deuil national de trois jours en parlant d’un «acte de guerre». Et la mosquée Al-Azhar, la plus haute autorité musulmane sunnite, a qualifié cette attaque d’«infâme».

Pourquoi cette attaque contre la communauté copte? Le fait que les coptes soient discriminés n’est pas nouveau. Alors qu’ils représentent entre 10% et 15% de la population – environ 10 millions de personnes – les coptes sont marginalisés. Et la montée de l’islam rigoriste accentue ce sentiment d’exclusion. L’aggravation des tensions serait due au fait que la construction d’églises a été rendue plus favorable depuis quelques mois.

Mais pourquoi les coptes sont-ils si attachés à leur religion? Ils se considèrent comme les «vrais» Egyptiens. Le mot copte viendrait du grec, aigyptos, qui a donné kyptaios, copte en français, qoubt en arabe…  De plus, l’Eglise copte est l’une des plus anciennes au monde: c’est celle de l’évangéliste saint Marc.

Les coptes seront-ils acceptés un jour? Difficile à dire, tant leur histoire récente est un vrai chemin de croix. Le 1er janvier 2011, grave attentat contre une église copte d’Alexandrie. Puis le départ du président Moubarak fait naître des espoirs. Mais le pouvoir militaire qui suit réprime brutalement une manifestation copte en octobre 2011. En 2013, après la chute du président Morsi, les coptes sont pris pour cibles par les Frères musulmans qui brûlent une cinquantaine d’églises et s’en prennent à ceux qui portent des croix. Les coptes sont clairement l’une des communautés chrétiennes d’Orient les plus menacées. Mais ils résistent, souvent au prix du sang.

Bernard Litzler | 12.12.2016

Bernard Litzler

Bernard Litzler, directeur de Cath-Info tient une chronique politico-religieuse baptisée: «Rue Brique». Elle devient de plus en plus «Rue Briques» !

Auteur
Dernières publications
Le cardinal Gerhard-Ludwig Müller, préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi (photo: Flickr Catholic Church of England and Wales CC BY-NC-SA 2.0)
La formule «Ne nous soumets pas à la tentation» est-elle adéquate sur le plan théologique? (Photo: Pierre Pistoletti)