Les reptiles actuels ne sont pas les descendants des dinosaures | © Guy Luisier
Blog
Les reptiles actuels ne sont pas les descendants des dinosaures | © Guy Luisier

L’humilité des dinosaures


Je suis en escale pour trois jours à Kinshasa, avant de rejoindre mon Kasaï. Je loge dans une pension religieuse. Entre ma chambre et la chapelle, je traverse une cour goudronnée et poussiéreuse, royaume de gigantesques et placides lézards gris à tête rouge ou verte ou presque bleue. Chemin faisant, nous nous regardons comme des monstres. Je me prends à penser aux dinosaures des temps jadis.

Or je fais fausse route: les animaux descendant des dinosaures seraient, disent les paléo-biologistes plutôt les poules que les lézards à crêtes rouges. Me revient à la mémoire une lecture de Michel Serres récemment disparu. Dans un petit ouvrage vivifiant C’était mieux avant, l’auteur réfléchit sur le désarroi des “grands-papas ronchons” qui voient que la France n’est plus la puissance qu’elle était. Etait-ce vraiment mieux avant, au temps des millions de morts de l’Empire napoléonien, par exemple?

“La seule chance de survie d’une espèce est dans l’humilité et la petitesse”

Et de poursuivre par une réflexion plus large et féconde. Alors qu’on croit facilement que la puissance dominatrice est le salut, le passé de la terre montre le contraire. La seule chance de survie d’une espèce vivante est dans l’humilité et la petitesse.

Tous les dinosaures ont disparu… mais en fait pas vraiment: sont restés ceux qui ont eu l’humilité d’évoluer en paisibles volatiles…

Le salut ne vient que de l’humilité, la discrétion et la petitesse. Cela fait des siècles que les Eglises propagent cette parole d’évangile. Elle deviendra peut-être enfin efficace quand les Eglises elles-mêmes la pratiqueront. De gré ou de force.

Guy Luisier

30 juin 2019

Guy Luisier

Je suis prêtre catholique de l’Abbaye de Saint-Maurice en Suisse. J’ai la chance de vivre un engagement humain et chrétien sur trois continents. Quelques mois par année, je travaille dans les paroisses qui entourent mon abbaye. Le reste du temps je vis dans la savane de la RD Congo. D’autre part, sur le continent numérique (FB et blogs) et de la communication (livres, articles), je suis intéressé à promouvoir une présence humaniste et chrétienne, ouverte et décontractée.

Voir aussi: Regard oblique

Auteur
Dernières publications
Les habitants des pays modernes ont oublié de se réjouir de la lune | © Emran Kassim/Flickr/CC BY 2.0
Ne jugeons pas trop vite les "prisonniers du portable" | © Esther Vargas/Flickr/CC BY-SA 2.0