Suisse

A Riva san Vitale, l’Eglise suisse envoyée en mission

La liturgie d’ouverture du Mois missionnaire extraordinaire a eu lieu, le 1er octobre 2019, à Riva san Vitale (TI), près du lac de Lugano. Dans le plus ancien baptistère de Suisse, la célébration a été marquée par le renouvellement des vœux de baptême et la distribution, par les six évêques présents, d’une Lettre d’envoi en mission.

La Conférence des évêques suisses (CES) a délégué six représentants. Six, correspondant aux trois régions linguistiques: Mgrs Jean-Marie Lovey, évêque de Sion, et Jean Scarcella, Père-Abbé de St-Maurice, pour la Suisse romande, Mgrs Marian Eleganti, évêque auxiliaire de Coire, et Pierre Bürcher, administrateur apostolique du diocèse de Coire, pour la Suisse alémanique et les Grisons, Mgrs Pier-Giacomo Grampa et Valerio Lazzeri, respectivement évêque émérite et évêque de Lugano, pour la Suisse italienne.

Six évêques et un diacre, Martin Brunner-Artho, directeur de Missio, maître d’œuvre du Mois missionnaire extraordinaire souhaité par le pape François.

Parmi les soldats et les marchands

C’est le curé de Riva san Vitale, Don Carlo Scorti, qui a accueilli les prélats et la trentaine de participants à la liturgie. «Ce moment nous rappelle les premiers évangélisateurs de notre pays, a indiqué le curé du lieu. Des évangélisateurs venus de Côme et de Milan, parmi lesquels saint Abbundio. Ils prêchaient parmi les soldats romains, les marchands». Un rappel en ce temps de renouvellement de l’envoi, car «les routes de la mission sont aussi les nôtres, aujourd’hui».

La liturgie a débuté à l’extérieur, entre l’église paroissiale et le baptistère Saint-Jean Baptiste, le plus ancien bâtiment religieux conservé de Suisse. Une liturgie de la Parole engagée par Mgr Scarcella, responsable du secteur Mission de la CES, qui a redit combien les chrétiens d’aujourd’hui sont appelés à devenir des « disciples missionnaires ».

La liturgie a débuté à l’extérieur, entre l’église paroissiale et le baptistère. Les évêques se sont ensuite rendus à l’intérieur du baptistère pour vivre la bénédiction de l’eau baptismale. Les personnes présentes ont pu puiser un peu d’eau bénite dans des petites fioles. Photos: © Bernard Litzler.

Mgr Jean-Marie Lovey, dans son homélie, a mis en balance la continuité et la transmission, typiques de la culture sémite, dont nous héritons, avec la pensée occidentale contemporaine, marquée par l’individualisme, la rupture et l’opposition entre les générations.

«Les témoins plus volontiers que les maîtres»

Pour l’évêque de Sion, «notre christianisme se doit d’être missionnaire». Il rappelle combien l’expérience personnelle de rencontre avec le Christ est «un trésor qu’on ne peut pas garder pour soi». Et d’en appeler à Dieu pour qu’il «ranime le charisme missionnaire, reçu au baptême» par chaque chrétien.


Ce Mois missionnaire extraordinaire voulu par le pape doit mettre en valeur le rôle de chacun comme intermédiaire. Et le prélat sédunois de lancer quelques pistes de dialogue avec nos contemporains: «Ecoute, tu sais, je suis chrétien et la foi éclaire mon chemin… Je porte ta rage et ta souffrance après ton divorce ou pour ton couple qui est en difficulté… Ecoute, je peux prier pour que ta joie reste intacte». Car, citant pape Paul VI, Jean-Marie Lovey a précisé que «l’homme contemporain écoute plus volontiers les témoins que les maîtres et s’il écoute les maîtres, c’est parce qu’ils sont des témoins».

Lettre de mission en quatre langues

Les évêques se sont ensuite rendus à l’intérieur du baptistère Saint-Jean Baptiste pour vivre la bénédiction de l’eau baptismale placée dans la grande cuve, au centre. Mgr Lovey a invité l’assistance à se signer ou à se tremper dans cette eau.

Après le Credo, la prière universelle et le geste de paix, les évêques ont distribué leur «Lettre d’envoi en mission à l’occasion du Mois missionnaire extraordinaire d’octobre 2019» (voir ci-dessous). Chaque évêque a ainsi rejoint son public linguistique, les quatre langues nationales étant représentées. Mgr Bürcher a, comme administrateur à Coire, partagé la lettre traduite en romanche.

Les personnes présentes ont ensuite pu plonger dans la grande cuve baptismale pour y puiser un peu d’eau bénite dans des petites fioles à emporter chez elles. Un geste d’envoi qui avait comme valeur de renouvellement des vœux de baptême pour toute la Suisse. (cath.ch/bl)


Lettre d’envoi en mission à l’occasion du Mois missionnaire extraordinaire d’octobre 2019

Riva San Vitale, le 1er octobre 2019,
Fête de ste Thérèse de l’Enfant-Jésus,
Patronne des missions

A chacun de vous, cher(ère) frère et sœur,

Ce message, à l’intention du plus grand nombre de baptisés, nous souhaitons qu’il soit le plus largement diffusé, et en même temps nous le voudrions très personnel.

Savez-vous que par votre baptême vous êtes devenu(e) une création nouvelle et que vous ne faites plus qu’une seule personne avec Jésus-Christ ? Lui-même n’a cessé d’appeler et d’envoyer des femmes et des hommes et, avant de monter vers son Père, vous a confié une mission ainsi qu’à toute l’Église. La mission de l’envoyé n’est pas différente de la mission de Jésus lui-même.

En tant que successeurs des apôtres, nous voulons proclamer aujourd’hui que cet envoi que nous adresse le Christ est d’une urgente actualité et que vous êtes vous-même concerné, envoyé en mission dans le monde entier, en commençant là où vous êtes.

Nous voulons aussi nous faire l’écho du Pape François : ” La mission au coeur du peuple n’est ni une partie de ma vie ni un ornement que je peux quitter, ni un appendice ni un moment de l’existence. Elle est quelque chose que je ne peux pas arracher de mon être si je ne veux pas me détruire. Je suis une mission sur cette terre, et pour cela je suis dans ce monde. ” (Evangelii Gaudium 273).

Par cette lettre, nous renouvelons cet envoi en mission au nom de Jésus, afin que vous

puissiez répondre à l’Appel unique que Dieu porte pour votre vie ! Nous comptons sur vous, le Christ compte sur vous et toute l’Église est avec vous pour avancer sur le chemin d’une conversion pastorale et missionnaire.

Soyez assuré(e) de notre prière et de notre bénédiction et ” allez par le monde entier,

proclamez l’Évangile à toute la création ” (Mc 16, 15).

Vos évêques et abbés territoriaux de Suisse,

+ Felix Gmür, + Markus Büchel, + Alain de Raemy, + Charles Morerod, + Valerio Lazzeri, + Jean-Marie Lovey, + Peter Bürcher, + Denis Theurillat, + Marian Eleganti, + Urban Federer, + Jean Scarcella

Lors de la célébration, Mgr Lovey a invité l’assistance à se signer ou à se tremper dans cette eau. | © B. Litzler
1 octobre 2019 | 15:59
par Bernard Litzler
Partagez!