Bernd Nilles, directeur d'Action de Carême à Lucerne | © Jacques Berset
Suisse
Bernd Nilles, directeur d'Action de Carême à Lucerne | © Jacques Berset

Action de Carême salue l'engagement des jeunes pour la protection du climat

28.01.2019 par Jacques Berset, cath.ch, avec catt.ch

“Les étudiants semblent avoir compris l’urgence de la situation, ils sont très préoccupés pour leur avenir”, affirme Bernd Nilles, directeur d’Action de Carême. A la tête de l’œuvre d’entraide des catholiques de Suisse depuis avril 2017, le spécialiste du développement durable salue l’action des “jeunes pour le climat” qui sont descendus le 18 janvier 2019 dans la rue de nombreuses villes de Suisse, mais aussi d’autres pays européens.

Ces jeunes étudiants s’inspirent de Greta Thunberg, une militante suédoise de 16 ans, qui a pris la parole lors de la COP24, la conférence sur le climat en décembre 2018 à Katowice, en Pologne, et lors du Forum économique mondial (WEF) en janvier 2019 à Davos. Comme elle, les “jeunes pour le climat” demandent haut et fort à être entendus. Ils appellent ceux qui ont des responsabilités décisionnelles à être plus audacieux dans l’application des règles pour protéger l’environnement.

Le samedi 2 février 2019, les jeunes organisent de nouvelles manifestations pour la sauvegarde du climat dans toute la Suisse, notamment en Romandie: à Genève, Lausanne, Fribourg, Delémont ou encore Neuchâtel. Le thème est également cher aux participants aux Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ) qui se sont déroulées au Panama du 22 au 27 janvier 2019.

La grève pour le climat a rassemblé des milliers de jeunes en formation dans toute la Suisse le 18 janvier 2019 | © Manifestation pour le climat – Lausanne

Face à cette mobilisation, catt.ch a sollicité l’analyse de Bernd Nilles, qui rappelle que le pape François, dans son encyclique “Laudato sì sur la sauvegarde de la maison commune”, publiée en juin 2015, montrait déjà l’urgence d’agir, l’intégrité de la Création étant désormais en jeu.

Action de Carême dénonce les conséquences du changement climatique, mais  s’engage aussi pour que la population, dans nos pays, adopte un mode de vie différent et plus durable. L’ONG catholique soutient des projets pour aider les populations les plus affectées à se protéger des dangers liés réchauffement climatique. Bernd Nilles “trouve fantastique” que les jeunes manifestent leurs préoccupations pour l’avenir de la planète.

De plus en plus d’étudiants s’engagent pour le climat à travers des manifestations, mais aussi dans des associations et des groupes de jeunes. “Ils constituent une part importante de la société et le changement climatique changera considérablement leur vie si nous ne parvenons pas à limiter le réchauffement global à +1,5 degré. Cela semble difficile à réaliser pour le moment: la production de CO2 augmente inexorablement, au lieu de diminuer de façon décisive. Même la Suisse n’en fait pas assez!”

Que voulez-vous dire à ces jeunes ? Y a-t-il un espoir que leur voix soit entendue?
BN: Il y a déjà eu de nombreuses manifestations pour le climat en Suisse. Action de Carême a également organisé un certain nombre d’événements avec l’Alliance climatique suisse, mais aussi au niveau international, à l’occasion des sommets sur le  climat. Les étudiants ont obtenu une grande visibilité de la part des médias, des politiciens, des organisations non gouvernementales comme Action de Carême, et même dans leurs familles. C’est déjà un succès. Même à la maison, mes enfants discutent beaucoup avec moi à ce propos. Ils ont également participé à la manifestation de Lucerne. Les étudiants semblent avoir compris l’urgence de la situation, ils sont très préoccupés par leur avenir et ils sont courageux.

Le courage, y compris la désobéissance civile par une absence injustifiée aux cours, leur donne cette grande visibilité. Je suis d’avis qu’il s’agit là d’un bon signe de courage civil face à la politique qui, jusqu’à présent, semble avoir très peu à cœur les questions climatiques.

Les jeunes ne sont pas seuls dans cette mission. Action de Carême, elle aussi, considère le changement climatique comme l’un des défis majeurs de notre époque. Partout dans le monde, des gens sont déjà touchés par ce problème. La Suédoise Greta Thunberg, âgée de seulement 16 ans, avec son constat implacable, a ouvert une porte face à la génération actuelle des adultes et de la politique.

Quelles sont les expériences qu’Action de Carême a faites avec les jeunes?
BN: Cette année, nous avons lancé l’initiative “Champions du changement” et accompagné une douzaine de jeunes à la conférence sur le climat à Katowice, en train. De plus, nous soutenons le projet “Faires Lager” (camping durable) avec les scouts, Jungwacht/Blauring, Young Caritas et l’Eglise de Lucerne. Les jeunes sont engagés de façon fantastique dans tout ce qui touche au climat.

Ils s’intéressent aux faits et aux processus politiques, mais ils sont également prêts à agir en tant que représentants de la société civile. En cela, nous souhaitons les soutenir. Action de Carême a fait beaucoup de recherches sur les questions climatiques. Elle a de nombreux projets qui viennent en aide aux personnes affectées par le changement climatique. Elle fait également pression sur les décideurs politiques du monde entier pour que l’on change de cap. Ici, nous pouvons unir nos forces. Il est également important que les jeunes commencent à intégrer dans leur mode de vie la question du changement climatique et à limiter leur empreinte carbone. En Europe, par exemple, on devrait toujours prendre le train et le bus à la place de l’avion. Ici aussi, Action de Carême offre de nombreuses stimulations et suggestions. JB


Famille originaire de l’ancienne Allemagne de l’Est

Ayant vécu à Krefeld, une ville du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Bernd Nilles vient d’une famille originaire de l’ancienne Allemagne de l’Est, ce qui le rend sensible aux réalités de l’oppression. Il a commencé son activité au plan international comme volontaire dans le Mouvement de la Jeunesse Catholique et comme militant des droits humains, ce qui l’a amené à travailler en Colombie et comme chercheur assistant à l’Université de Duisbourg-Essen, dans la Ruhr, ainsi qu’à l’Institut pour le développement et la paix INEF, lié à cette même Université.

Après ses diplômes/masters en sciences sociales et politiques, il a été engagé en 2003 par Misereor, avant de travailler dès 2005 pour le Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie dans le domaine de la coopération au développement et du développement durable. Il est devenu secrétaire général de la CIDSE en 2008, et est directeur d’Action de Carême à Lucerne depuis avril 2017.

Bernd Nilles, qui va fêter ses 49 ans le 14 juillet prochain, est marié à Christiane, une femme médecin en gériatrie. Le couple a deux enfants âgés de 14 et 17 ans.  (cath.ch/be)


Le pape François a délivré son message Urbi et Orbi en compagnie du cardinal Kurt Koch | © Vatican Media

Urbi et Orbi: "Que la lumière pascale éclaire tout le Moyen-Orient"

Le pape François lors de la veillée pascale à Rome, le 20 avril 2019 | © vaticannews

Vigile pascale: le Christ transforme “nos plaintes en danses”, se réjouit le pape

Actualités ›