Suisse

Alexandre Frezzato, un engagement pour le monde

A 25 ans, Alexandre Frezzato a fait le choix de la vie religieuse dans l’ordre dominicain. Le Valaisan a prononcé ses vœux simples pour une vocation dans l’ordre des prêcheurs. Un engagement souvent compris par le monde extérieur comme un enfermement. Alexandre parle «d’une vie de grande liberté» où il conciliera son amour pour Dieu et son engagement pour le monde, où il veut transmettre la foi.

 

Alexandre Frezzato s'engage chez les dominicains pour Dieu et le monde. | © B. Hallet
20 septembre 2018 | 17:15
par Bernard Hallet
Partagez!

Quittez vos canapés!

A quelques jours de l’ouverture du synode consacré aux «jeunes, à la foi et au discernement vocationnel», cath.ch est allé à la rencontre de la génération Y. Pour l’interroger sur sa capacité à s’engager pour changer le monde.

Chrétien ou non, chacun des jeunes de cette série répond à sa manière à l’appel du pape lors des JMJ de Cracovie (juillet 2016): «Le monde vous demande d’être des protagonistes de l’histoire.» Dans un langage imagé, François pressait les jeunes à quitter leur canapé et à s’équiper de chaussures à crampons. «Nous ne sommes pas venus au monde pour végéter, mais pour laisser une empreinte«.


1. Lisa Mazzone, politicienne
(07.09.18)


2. Robin Moulin, sapeur-pompier
(14.09.18)


3. Alexandre Frezzato, religieux
(21.09.18)


4. Emilie Boillat, agricultrice
(28.09.18)