La nouvelle présidence de la CNBB (de dr à g.): Mgr Jaime Spengler, Mgr Walmor Azevedo et Mgr Mario Antonio da Silva |  © CNBB
International
La nouvelle présidence de la CNBB (de dr à g.): Mgr Jaime Spengler, Mgr Walmor Azevedo et Mgr Mario Antonio da Silva | © CNBB

Entretien "amical" entre le président Bolsonaro et le président des évêques

02.06.2019 par Jean-Claude Gerez, correspondant de cath.ch en Amérique latine

Mgr Walmor Oliveira de Azevedo, président de la Conférence Nationale des évêques du Brésil (CNBB), a été reçu par le président Jair Bolsonaro, le 29 mai 2019. Interrogé par la chaîne de télévision catholique Canção Nova, le prélat a expliqué qu’il était venu “faire une visite cordiale et de courtoisie”.

Mgr Walmor Oliveira de Azevedo a souligné “l’importance du dialogue et de notre proximité, car, en tant qu’Église catholique, à partir des valeurs de l’Évangile et du trésor majeur que nous avons -notre foi-, nous observons le Brésil et ses multiples défis”. Un discours apaisant malgré de récentes prises de positions très critiques de la CNBB à l’égard du gouvernement Bolsonaro et un appel des mouvements sociaux à la CNBB à se joindre à la grève générale du 14 juin prochain.

“Nous voulons dialoguer et collaborer avec tous les pouvoirs, avec tous les segments de la société, car l’Église, lorsqu’elle annonce le Royaume de Dieu, illumine le cœur et l’esprit de toutes les personnes qui cherchent toujours à promouvoir la vie, à toutes ses étapes”, a rajouté le président de la CNBB.

Rencontre à huis-clos

La réunion s’est tenue à huis-clos, sans accès pour la presse. Cette première rencontre a duré moins d’une heure, au Palais présidentiel du Planalto. Mgr Walmor Oliveira de Azevedo a assuré que cette visite n’était pas destinée à “apporter un message”, mais “pour marcher ensemble pour le bien de la société brésilienne”. (cath.ch/jcg/mp)


L'Amazonie brésilienne fait face à une grave déforestation, accélérée depuis l'arrivée au pouvoir de Jair Bolsonaro. André Karipuna, le frère d'Adriano, dans la selva | © Rogério Assis, Greenpeace

Les Indiens d'Amazonie dans le collimateur de Bolsonaro

L'association brésilienne Sao Martinho tente de redonner le sourire aux enfants des rues | © Oliver Kuhn/Caritas Suisse

Prix Caritas à l'aide aux enfants des rues au Brésil

Actualités ›