Mère Angelica, défunte fondatrice du réseau EWTN  (Photo:   www.ewtn.com)
International
Mère Angelica, défunte fondatrice du réseau EWTN (Photo: www.ewtn.com)

Etats-Unis: Décès de la fondatrice de la chaîne catholique EWTN

28.03.2016 par Raphaël Zbinden

Mère Angelica, fondatrice de la chaîne de télévision catholique Eternal World Television Network (EWTN), basée aux Etats-Unis, est décédée le 27 mars 2016, à l’âge de 92 ans. Créé il y a 35 ans, EWTN est devenu le plus important réseau de télévision catholique au monde.

Mère Angelica avait subi un grave accident vasculaire cérébral en 2001. Si elle avait récupéré une grande partie de ses facultés, elle n’avait pas retrouvé sa pleine capacité de parler. Elle avait été nommée Abbesse émérite et avait reçu du pape la médaille “Pro Ecclesia et Pontifice” (pour l’Eglise et le Pontife), une importante distinction attribuée par le Saint-Siège en récompense des services rendus à l’Eglise et à la papauté, en 2009.

EWTN, un “réseau catholique global”

EWTN se veut un “réseau catholique global”, le plus important réseau de télévision catholique au monde, faisant partie d’un empire médiatique de tendance néo-conservatrice, selon certains observateurs.

Ce réseau décrit sa mission “comme étant chargé d’enseigner la vérité telle qu’elle est définie par le magistère de l’Eglise catholique romaine. En s’associant à l’appel du Saint Père en faveur d’une nouvelle évangélisation, EWTN a pour mission de communiquer les enseignements et la beauté de l’Eglise catholique et d’aider les gens à grandir dans leur amour et leur compréhension de Dieu et de sa miséricorde infinie”.

Une religieuse entreprenante

La religieuse américaine avait toujours été particulièrement entreprenante. Partie d’un simple garage aménagé en studio de télévision, avec peu de moyens, elle allait finir par fonder EWTN, le plus grand apostolat par la télévision de l’histoire contemporaine du catholicisme aux Etats-Unis. Cette fille d’immigrés italiens bénéficia notamment des largesses de l’homme d’affaires néerlandais Piet Derksen, fondateur de la société néerlandaise de parcs de vacances Center Parcs. Il lui offrit des dizaines de millions de dollars, tout comme il investit des sommes considérables pour lancer de nombreux médias religieux, des programmes de radio et de télévision catholiques d’obédience conservatrice.

Mère Angelica avait compris très vite et très tôt l’importance décisive de la télévision pour l’apostolat et l’évangélisation.

Un réseau qui a nourri l’esprit des catholiques

Selon les informations d’EWTN, le réseau transmet ses programmes 24h sur 24 dans 144 pays par le câble, le satellite et internet, notamment en anglais et en espagnol.

Le pape François avait envoyé, le 12 février dernier, un message de soutien à la religieuse, déjà dans un état de santé critique, depuis l’avion qui le transportait vers Cuba pour la rencontre avec le patriarche de Moscou Cyrille.

“Mère Angelica a réalisé une tâche que même les évêques du pays n’ont pu atteindre”, a commenté Mgr Charles Chaput, évêque de Philadephie, à l’agence d’information américaine Catholic News Agency (CNA). Le prélat est lui-même dans le comité d’administration d’EWTN depuis 1995. “Elle a fondé et fait croître un réseau qui a attiré la grande masse des catholiques, qui a compris leur besoin et nourri leur esprit. Elle a certes bénéficié de beaucoup d’aide, mais cela faisait partie de son génie”, a-t-il souligné. (cath.ch-apic/cna/arch/rz)


Les ruines du village de Batnaya, au nord de l'Irak. L'église de Mar Qeryaqos est restée debout |© Maurice Page

Irak: Les USA promettent 75 millions pour reconstruire les villages chrétiens

100 ans de rapports de la Ligue catholique Suisse pour la presse

Presse catholique suisse: un livre pour marquer 100 ans de solidarité

Actualités ›