L'assemblée générale de la FEDEC-VD s'est tenue le 7 décembre 2016 (Photo: cath-vd.ch)
Suisse
L'assemblée générale de la FEDEC-VD s'est tenue le 7 décembre 2016 (Photo: cath-vd.ch)

Finances saines et nouveaux projets pour l'Eglise dans le canton de Vaud

09.12.2016 par Pierre Pistoletti

L’assemblée générale de la Fédération ecclésiastique catholique romaine du canton de Vaud (FEDEC-VD) a approuvé le budget 2017 à l’unanimité lors de sa séance du 7 décembre dernier. Elle a par ailleurs accueilli son nouveau secrétaire général, Cédric Pillonel, et présenté le renforcement de l’offre spirituelle de la basilique Notre-Dame.

Le budget 2017 prévoit des produits totaux de 27 millions de francs et des charges d’exploitation de 27,3 millions, explique la FEDEC-VD dans un communiqué de presse transmis le 9 décembre 2016. En tenant compte du résultat net des produits financiers et hors-exploitation, le budget ainsi présenté a été adopté par l’assemblée générale avec un excédent de charges prévisionnel de 244’000 francs.

Cette enveloppe budgétaire permettra notamment d’assurer 191,83 postes équivalents plein temps (EPT) en 2017 – 51% dans les paroisses; 40% dans les départements spécialisés et 9% pour les services généraux. L’objectif est d’atteindre 202 postes ETP d’ici 2025.

Cédric Pillonel, nouveau secrétaire général

Durant cette assemblée générale, Marie-Denise Schaller, présidente de la FEDEC-VD, a également accueilli le nouveau secrétaire général, Cédric Pillonel. L’Yverdonnois succèdera dès le 1er janvier prochain à Susana Garcia. Elle l’a présenté comme “un connaisseur hors pair du tissu institutionnel et social du catholicisme vaudois tout en se révélant une personnalité expérimentée en gestion, en négociation et en communication”.

La FEDEC-VD a par ailleurs réaffirmé sa position sur la loi adoptée par le Grand Conseil vaudois pour interdire la mendicité. Elle juge que l’accueil et le partage sont une meilleure réponse à la mendicité que la répression. Quant à l’initiative populaire de l’UDC contre l’intégrisme religieux, elle estime que “le cadre légal actuel est suffisamment restrictif: il ne permet pas à une communauté religieuse de revendiquer des privilèges. Cette initiative menace la paix confessionnelle, ajoute la corporation ecclésiastique, et décourage ceux qui essaient de s’intégrer dans la société vaudoise”.

Le vicaire épiscopal, l’abbé Christophe Godel a également souligné le rôle central de la basilique Notre-Dame. En 2017, l’offre spirituelle s’intensifiera dans cette “Eglise-mère du canton” de différentes manières: liturgie des heures assurée par des sœurs de la communauté de Saint-Maurice; messe supplémentaire à 12h20; adoration eucharistique jusqu’à 20 heures; offre de confession accrue. L’expérience des samedis de la Miséricorde sera elle-aussi poursuivie chaque mois avec des prêtres à disposition pour les confessions, une conférence publique et, en clôture, la messe célébrée par le vicaire épiscopal. (cath.ch/com/pp)


En 2016, 239 personnes travaillaient pour la Fédération ecclésiastique catholique romaine du canton de Vaud (Photo: cath-vd.ch)

Vaud: la Fédération ecclésiastique catholique présente des comptes équilibrés

Le bâtiment abritant le CUC, au Boulevard de Grancy, est en rénovation (Photo:Raphaël Zbinden)

Lausanne: le foyer du CUC s'éteint

Actualités ›