Le jésuite Hans Zollner est un des organisateurs du sommet sur la protection des mineurs au Vatican | © KNA
Vatican
Le jésuite Hans Zollner est un des organisateurs du sommet sur la protection des mineurs au Vatican | © KNA

Le Père Zollner presse les conférences épiscopales de lutter contre les abus

14.03.2019 par I.MEDIA

Les “conséquences concrètes” de la réflexion sur la protection des mineurs ne se verront qu’à travers les travaux des différentes conférences épiscopales, estime le Père Hans Zollner, directeur du Centre pour la protection de l’enfance de l’Université pontificale grégorienne, dans un entretien au quotidien italien Il Corriere della Sera le 13 mars 2019.

Près de trois semaines après le sommet sur les abus dans l’Eglise, convoqué à Rome par le pape François, “le travail continue”, assure le jésuite allemand, membre du comité organisateur de ce sommet. Cette rencontre avait réuni l’ensemble présidents des conférences épiscopales du monde entier pendant quatre jours, du 21 au 24 février.

Cependant, souligne le Père Zollner, il n’y aura de “conséquences concrètes” que si des mesures efficaces sont prises dans les pays par les conférences épiscopales locales. Selon lui, des groupes de réflexion et des commissions d’écoute des victimes ont été créés pour avancer dans ce sens. Comme il l’espérait avant la réunion, chacun des participants est revenu sur son territoire avec une “plus grande conscience” des enjeux et davantage d’énergie pour changer les choses.

Des documents attendus

Certains éléments sont prêts à être publiés, assure encore l’expert en matière de lutte contre les abus, pour d’autres “cela prendra encore quelques mois”. Parmi les documents prochainement attendus, un motu proprio pour la protection des mineurs et des personnes vulnérables viendra renforcer la prévention et la lutte contre les abus au sein de l’Etat de la Cité du Vatican et de la Curie romaine. Egalement prévu, un vademecum de la Congrégation pour la doctrine de la foi permettra d’aider les évêques à comprendre leurs devoirs.

Dans ce même entretien, le jésuite revient par ailleurs sur les récents jugements des cardinaux George Pell, préfet émérite du Secrétariat pour l’économie et condamné à 6 ans de prison pour agressions sexuelles sur mineurs, et Philippe Barbarin, archevêque de Lyon et condamné à 6 mois de prison avec sursis pour non dénonciation d’abus sexuels commis par un prêtre de son diocèse. Le Père Zollner y attire l’attention sur le fait que ces jugements ne sont pas définitifs mais sont des “condamnation en première instance”. (cath.ch/imedia/pad/rz)


L'évêque brésilien de Limeira, Mgr Vilson Dias de Oliveira, a donné sa démission | diocese de Limereia

Démission d'un évêque brésilien accusé de corruption et de couverture d'abus sexuels

La théologienne allemande Doris Wagner a été membre de "Das Werk" | capture d'écran youtube

Un prêtre blanchi par le Vatican de l'accusation de harcèlement sexuel

Actualités ›