Pour le cardinal Angelo Becciu, ces chrétiens ont été des “témoins héroïques de l’amour de Jésus”. | © B. Hallet
International
Pour le cardinal Angelo Becciu, ces chrétiens ont été des “témoins héroïques de l’amour de Jésus”. | © B. Hallet

Les martyrs d’Algérie, un "amour inconditionnel du Seigneur", salue le cardinal Becciu

08.12.2018 par I.Media

Les 19 martyrs d’Algérie, assassinés par des islamistes durant la “décennie noire” des années 1990, ont été des “témoins héroïques de l’amour de Jésus”, a affirmé le cardinal Giovanni Angelo Becciu. Le préfet de la Congrégation pour les causes des saints l’a rappelé  dans son homélie de la cérémonie de béatification de ces martyrs le 8 décembre 2018 à Oran, au nord-ouest de l’Algérie.

Malgré la guerre civile et les menaces, a relevé le cardinal venu de Rome, les 19 martyrs n’ont pas quitté le pays, demeurant “forts et persévérants” dans leur service de l’Eglise et de la population locale.

Un “grand signe de fraternité dans le ciel algérien”

Ces martyrs ont été les annonciateurs de “l’amour inconditionnel du Seigneur”, en particulier pour les plus démunis. Ce faisant, ils ont développé une “forte spiritualité du martyre” qui leur a permis de faire l’offrande de leur vie “pour une société de réconciliation et de paix”.

Pour le préfet de la Congrégation pour les causes des saints, ces chrétiens ont été des “témoins héroïques de l’amour de Jésus”, en se conformant pleinement à son sacrifice. Leur martyre, a-t-il assuré, est une “nouvelle actualisation de l’Evangile” et désormais leur intercession depuis le ciel poursuit leur “mission prophétique de la miséricorde et du pardon”. Bien que “tragique”, leur mort est ainsi devenue une “semence (…) fécondée par la souffrance qui portera des fruits de réconciliations”.

Dans un message lu par le cardinal Becciu lors de la cérémonie de canonisation, le pape François a pour sa part estimé que les 19 martyrs ont donné leur vie “par amour de Dieu, du pays et de tous ses habitants”. Leur béatification à Oran, a–t-il souhaité, doit être perçue comme un “grand signe de fraternité dans le ciel algérien”. (cath.ch/imedia/xln/be)


A l'Université de Fribourg, l'ambassadeur d'Algérie en Suisse Moulay Mohammed Guendil salue la mémoire du cardinal Duval | © Jacques Berset

Le cardinal Duval, un phare dans la tourmente algérienne

A l'occasion de la béatification des martyrs d'Algérie à Oran, Mgr Angelo Becciu reçu à la mosquée Abdelhamid Ben Badis. A sa droite Mohamed Aïssa, ministre algérien des affaires religieuses, et Mgr Paul Desfarges, archevêque d'Alger | © B. Hallet

L'Eglise d'Algérie aujourd'hui: au service du peuple algérien, dans la discrétion

Actualités ›