Le pape François salue Kiko Argüello, fondateur du Chemin Néo-catéchuménal (Photo: Chemin Néo-catéchuménal)
Vatican
Le pape François salue Kiko Argüello, fondateur du Chemin Néo-catéchuménal (Photo: Chemin Néo-catéchuménal)

Le pape François a reçu Kiko Arguello, fondateur du Chemin néo-catéchuménal

04.09.2017 par I.MEDIA

Le pape François a reçu le 4 septembre 2017 au Vatican Kiko Arguello, fondateur laïc de la communauté du Chemin néo-catéchuménal. Le même jour, une lettre d’encouragement du pontife à la communauté a été rendue publique par l’édition italienne de Radio Vatican.

“Dieu aide le Chemin à semer l’Evangile en tout temps avec joie et sans réserve, avec foi et humble obéissance“, écrit le successeur de Pierre, en remerciement pour avoir reçu le Journal de Carmen Hernandez, co-fondatrice de la communauté et disparue il y a un an.

Cette lettre, datée du 18 août, a été annoncée lors d’une retraite dans les Marches italiennes, qui réunit plus de 400 prêtres, séminaristes et jeunes de différentes nations.

Le pape François reçoit chaque année les familles du Chemin néo-catéchuménal qui sont envoyées en mission dans le monde entier. En 2016, le pontife les avaient exhortés à “protéger“ leur charisme, face au risque de se fermer sur eux-mêmes ou de se croire “meilleurs que les autres“.

Le Chemin néocatéchuménal est un “itinéraire de formation chrétienne“ né dans la périphérie défavorisée de Madrid (Espagne) dans les années 1960. Le Camino est aujourd’hui présent dans plus de 120 pays, pour près de 20.000 communautés. (cath.ch/imedia/ap/mp)


Le pape François salue Kiko Argüello, fondateur du Chemin Néo-catéchuménal (Photo: Chemin Néo-catéchuménal)

Le pape François remercie le fondateur du Chemin néo-catéchuménal

Camp de concentration nazi d'Auschwitz-Birkenau (photo Maurice Page)

La mémoire de la Shoah est un avertissement, estime le pape François

Actualités ›