Pédophilie: Le pape nomme un administrateur apostolique dans le diocèse de Guam

Mgr Anthony Sablan Apuron, évêque du diocèse d’Agaña, capitale de l’île américaine de Guam, dans l’Océan pacifique, notamment accusé d’avoir couvert un prêtre soupçonné de pédophilie, est sanctionné. Le secrétaire de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, Mgr Savio Hon Tai-Fai, a en effet été nommé par le pape François administrateur apostolique sede plena de l’archidiocèse d’Agana, le 6 juin 2016.

Le prélat nommé par le pape aura tout pouvoir dans le diocèse dirigé par Mgr Anthony Apuron, qui est depuis de nombreux mois dans la tourmente.

Accusé d’avoir couvert un prêtre pédophile

En novembre 2014, le pape François avait reçu en privé le prélat, fortement critiqué par le réseau SNAP de victimes d’actes pédophiles commis par des membres du clergé. SNAP l’accusait d’avoir couvert un prêtre pédophile.

Quatre mois plus tôt, cédant aux pressions, il avait renvoyé de Guam le prêtre américain après 30 ans de service. Dans une lettre ouverte alors envoyée au pape, un laïc activiste de l’île demandait le renvoi de Mgr Apuron, évoquant cette affaire, mais aussi des scandales liés à des questions d’argent et de pouvoir.

Abus sexuels sur des enfants

La décision de nommer un administrateur apostolique sede plena intervient par ailleurs moins d’un mois après que Mgr Anthony Apuron ait été accusé d’abus sexuels sur des enfants, commis dans les années 1970.

L’évêque en place depuis 1986 a dénoncé des «calomnies» et un «complot» à son encontre. Mgr Apuron, qui reste pour l’heure en fonctions, devra collaborer avec l’administrateur apostolique nommé pour «des circonstances particulières». Cette nomination intervient aussi deux jours après la publication d’une Lettre apostolique dans laquelle le pape François a souhaité faciliter les procédures menant à la démission d’évêques et de supérieurs religieux ayant fait preuve de «négligence» dans leurs fonctions, en particulier dans les affaires de pédophilie.


L’administrateur apostolique «sede plena»

Le directoire romain pour le ministère pastoral des évêques «Apostolorum successores» dispose en son article 73 que «dans des circonstances particulières le Saint-Siège peut de manière extraordinaire disposer que, dans un diocèse qui a son propre évêque, soit placé un administrateur apostolique. Dans ce cas l’évêque diocésain collaborera, pour ce qui lui revient, au plein, libre et serein accomplissement du mandat de l’administrateur apostolique». (cath.ch-apic/imedia/ak/ami/be)

 

 

Mgr Anthony Sablan Apuron, ex-évêque d'Agaña
6 juin 2016 | 16:05
par Jacques Berset
Partagez!