"Réussir ensemble"

Suisse: Journées du réfugié 2013 du 15 au 20 juin 13

Berne, 11 juin 2013 (Apic) Les Journées du réfugié 2013, qui se dérouleront du 15 au 20 juin sont placées cette année autour du thème «Réussir ensemble». Pour les organisateurs, il s’agit de montrer à la population et aux responsables politiques l’intérêt d’offrir aux réfugiés non seulement une protection mais aussi du travail.

Au lendemain du vote où les trois quarts de la population suisse a approuvé le durcissement du droit d’asile, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), l’Office fédéral des migrations (ODM) et l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR) se sont donné la difficile tâche de démontrer que l’économie et la société ont à gagner en offrant aux réfugiés non seulement une protection, mais aussi du travail.

Le travail ne rime pas seulement avec indépendance financière, mais aussi avec reconnaissance et sentiment d’appartenance. C’est pourquoi, l’intégration dans le monde du travail est aussi importante, a plaidé le 11 juin à Berne Béat Meiner secrétaire général de OSAR lors du lancement de la campagne 2013. «L’économie et la société ont tout à gagner d’une intégration réussie des réfugiés».

Jeter le bon éclairage sur la situation

Comme l’a montré le vote du 9 juin, les gens ont peur que la Suisse et l’Europe soient envahies de réfugiés. Pour Susin Park, responsable du bureau du HCR Suisse à Genève, cette peur est injustifiée. «Plus de 80% des réfugiés restent dans leur région d’origine et seul un très faible pourcentage cherche la protection dans les pays industrialisés d’Europe», a-t-elle affirmé. «Le petit Liban, qui compte 4 millions d’habitants, a accueilli 400’000 réfugiés syriens en l’espace d’un an. C’est comme si la Suisse devait accueillir 800’000 réfugiés !» Or au cours de la dernière décennie, la Suisse a enregistré une moyenne d’un peu plus de 20’000 réquérants d’asile par an. Les réfugiés reconnus, les personnes déplacées par la guerre et la violence admises provisoirement et les requérants d’asile représentent en tout moins de 1% de la population globale du pays soit 10 fois moins qu’au Liban.

Situation gagnant-gagnant

La peur ne favorise pas l’intégration. Les personnes ayant besoin de protection ne demandent rien de plus que travailler et d’apporter leur contribution. Le leur permettre est aussi un facteur de cohésion sociale.

L’intégration professionnelle des réfugiés est souvent difficile pour diverses raisons a relevé de son côté Mario Gattiker, directeur de l’ODM, «par exemple, les préjugés ou la difficulté d’obtenir la reconnaissance des qualifications et de l’expérience professionnelles». En mettant sur pied ses propres projets, l’ODM entend renverser la vapeur. Ainsi, le projet «Exploiter les potentiels», réalisé en collaboration avec plusieurs œuvres d’entraide a pour but de faire reconnaître les diplômes et expériences professionnelles des réfugiés et de soutenir ces personnes dans la recherche d’un emploi ou dans une formation professionnelle adaptée à leur expérience.

«Néanmoins, même les meilleurs programmes et projets ne sont pas très utiles si les employeurs ne tirent pas à la même corde «, a objecté Mario Gattiker. De nombreux employeurs ignorent par exemple que les personnes admises à titre provisoire ont le droit de travailler. C’est pourquoi la Confédération lancé un campagne d’information à ce sujet.

Le visage des Journées du réfugié 2013

Pour illustrer le thème de la campagne, les organisateurs présentent Ramanathas Sathiyanathan, 41 ans, d’origine tamoule, arrivé en Suisse à l’âge de 17 ans. Aujourd’hui, sa vie professionnelle est réussie, puisqu’il est chef d’équipe dans une entreprise suisse ancrée dans la tradition de l’Emmental. Son employeur, PB Swiss Tools, fait partie des entreprises qui ont décelé le potentiel des réfugiés et leur proposent un emploi pour un bénéfice réciproque.

Les Journées du réfugié se dérouleront le samedi 15 juin (Journée nationale du réfugié), le dimanche 16 juin (Dimanche du réfugié) et le jeudi 20 juin (Journée mondiale du réfugié). De nombreuses manifestations sont prévues dans diverses villes de Suisse. Le programme est disponible sur le site www.journées-du-réfugié.ch (apic/com/mp)

11 juin 2013 | 14:34
par webmaster@kath.ch
OSAR (18)
Partagez!